jeudi 29 juillet 2010

Le parfum du Soi .

Suite de l'échange avec V :

Le sens commun nous dit que nous sommes une personne vivant dans un corps, produisant des pensées, habitant dans le monde.
Une investigation correcte nous permet de voir que c'est exactement l'inverse.
Le corps, les pensées, le monde, apparaissent en fait en nous, et ce nous est Conscience.
La meme Conscience qui lit ces mots en ce moment meme.
En elle, il n'est point de séparation.
Le corps, le mental, existent, mais il n'est pas d'entité personnelle.
Comprendre cela profondément, le réaliser, le transposer dans tous les aspects de la vie est ce qui nous libere de toute souffrance, du besoin de l'avoir, du plus, du moins...
Cela met fin a toute recherche aussi.
Ecoute ton coeur, va la ou il te conduira.
Les criteres sont de suivre notre gout inné pour le bonheur. Il y a aussi la paix, la joie tranquille, l'abscence de tension...
Mais c'est en toi que cela doit se réveller.
Méfie toi de ceux qui se disent "maitres éveillés"et qui voudront t'enseigner.
Passe ton chemin alors.

Une personne éveillée, cela n'existe pas.
La Conscience est l'éveil meme.

Profondément, nous sommes déja ce que nous cherchons, mais seule une profonde compréhension et un coeur ouvert nous permettent de le vivre.
Cela est accessible a chacun s'il le souhaite. On pourrait dire: si en lui Ca se souhaite.

Lorsque nous nous rencontrons, pour quelques heures, ou pour quelques jours, ce devrait etre comme une rencontre entre amis.
Parfois nous sommes silencieux, parfois nous parlons,parfois nous méditons.
Parfois on mange, on fait la vaisselle, on écoute de la musique....
Les heures et les jours passent doucement et nos buts, nos tensions, insensiblement se relachent, nous quittent, pour faire place a une douceur, a une paix tranquille, un parfum, celui du Soi, ce que nous sommes....
Mais attention!
Il se pourrait bien que tout se passe différement aussi!

mardi 27 juillet 2010

Question-Réponse

Question: a propos du foisonnement de toutes sortes d'enseignements et de blogs,de quoi sagit il dans le stage que vous proposez fin aout (méditation et non-dualité)?
V.
Réponse:
Je comprend bien votre questionnement. Il n'est en effet pas facile de s'y retouver.
Néammoins, j'espere que vous ne vous découragerez pas.
Il convient de faire doucement, écouter son coeur,suivre ce par quoi nous nous sentons touché. Faire confiance, oser, mais sans vouloir aller trop vite non plus.
Certains ont la chance de trouver tres vite un enseignement ou un maitre qui leur convient,pour d'autres, ce serra un peu plus long, a chacun son chemin...
Il est important aussi de découvrir le courrant spirituel avec lequel vous pourrez ressentir une conection. Ce peut etre une voie progressive ou directe, une approche méditative ou dévotionelle....Tout est possible!
L'approche dont il est question ici est celle de la non-dualité dans la perspective de maitres comme Jean Klein ou Francis Lucille . ( mais il n'est pas question d'imiter qui que ce soit).
La vérité n'est pas un accomplissement lointain a obtenir au prix de nombreuses pratiques; mais Ce que nous sommes toujours; le Soi,Conscience,le sujet de toutes choses; bien souvent masqué par notre fascination pour les objets.
Lorque notre fiévreuse saisie et recherche des objets sensés nous apporter la satisfaction que nous recherchons si fort se relache; Ce qui est apparait , et c'est une grande paix, une grande douceur.
Cette exploration de ce que nous ne sommes pas (un objet)et cette découverte de ce que nous sommes (le Soi)peut se faire selon différentes approches:
a travers une méditation, une approche corporelle, un entretien, le silence, la vaisselle, le rire......
L'important est que tout cela puisse se vivre dans la perspective juste de la compréhension et non comme une pratique visant a satisfaire l'ego ou a obtenir quelque chose.
Alors lors du stage proposé fin aout dans le Luberon ( ou d'autres stages ailleurs et a d'autres moments) il y aurra des moments de silence, de méditation, d'entretiens
et meme une approche coporelle (ou l'art d'intégrer le corps dans cette célébration).
Je reste a votre disposition pour tout autre rensegnements.
Cordialement

lundi 19 juillet 2010

L'invraissemblable beauté

Laissez ouvertes
les portes de votre esprit
ou s'engouffre le monde
avec ses miracles ses horreurs
son invraissemblable beauté.



Naturellement
.........doucement
.............tranquillement
sans forcer
soyez tel que vous etes
sans jugement.

Ce vous n'est pas grand chose
en fait il n'est presque rien.
Autorisez vous
a ne rien etre
c'est si douc, si bon.....



Tout est poésie dit il!
Tout est beauté.
Le reflet du soleil
qui se brise dans la mer
ou bien qui joue dans tes cheveux.
Les massacres un peu partout sur la planete
les décharges a ciel ouvert
la polution et les marées noires
ton sourire les enfants un regard
l'amour la paix les guerres
et cette lumiere violette
qui danse sur l'horizon.

mercredi 14 juillet 2010

Question: seul compte l'essentiel

Question:
Ne croyez vous pas que finalement toutes les voies se rejoignent? M
Réponse:
Bonjour M
La question n'est pas la. En fait, l'important est que "l'enseignement" soit authentique , qu'il vienne et pointe réellement vers l'essentiel, sans se perdre dans les méandres de l'exotisme ou de discours compliqués.
L'essentiel est ce que nous sommes, notre véritable visage, le Soi, notre nature de Bouddha, Conscience; appellez le comme vous voudrez.
J'ai pratiqué pendant 20 ans une voie sans meme avoir la moindre idée "réelle" de ce qu'était cet essentiel.
Un jour quelqu'un m'a mis le nez dessus, et c'était évident,immédiat.
Alors j'ai envie de vous répondre:
Ne perdez pas votre temps!
Mais bon, la vie est un jeu, amusez vous....
Cordialement.


Nous ne sommes pas
les récipients de la Conscience
ni son propriétaire.
Nous sommes cette Conscience elle meme
en laquelle nos petits personnages
vont, viennent
et se brisent.

vendredi 9 juillet 2010

Célébrer l'été

Peut etre connaissez vous ce haiku de Bassho:

Chaleur
le chant des cigales
pénetre meme le roc.

En voici un autre (de Gojo cette fois)

Chaleur
le chant des cigales
me vrille la tete.

Apres tout, une tete quelque peu vrillée,percée, aérée, vaut peut etre mieux qu'une tete trop dure, compacte, privée d'espace....

Il y a aussi cette ancienne histoire venue de Chine:
Tchouang Tseu et un ami se promenent au bord d'un étang.
Tchouang Tseu dit: comme il est agréable de voir le bonheur et la joie des carpes nageant dans l'eau fraiche.
L'ami malicieux remarque : vous n'etes pas un poisson, que pouvez vous savoir de la joie des carpes?
Tchouang Tseu répond: vous n'etes pas moi,comment pouvez vous connaitre ce que je sais de la joie des poissons?

Voici le type meme de dialogue qu'il est souhaitable d'abandonner, car sans fin.
De meme dans la perspective de la retraite d'été organisée dans le Luberon, diverses personnes se manifestent.
Certaines veulent venir mais juste un peu, pas tout. D'autres trouvent que le programme est trop chargé ( a quoi bon tout cela puisque nous sommes déja Cela)(?),d'autres pas assez. Certaines ont des exigences concernant la nouriture.....
Bref, les exigences , les doutes, de notre cerveau compliqué sont sans fin.

A un moment donné,laissons s'aérer notre tete, laissons nous traverser par les pensées sans en arréter aucune.
La Conscience est notre identité véritable. Elle accueille toutes choses, sans jugement. Nous ne sommes pas les propriétaires de cette Conscience, mais nous apparaissons en elle en temps que personne comme un phénomene naturel et provisoir.
La reconnaitre est bonheur.
Alors nous comprenons naturellement la joie des poissons dans l'étang et celle des cigales célébrant l'été.