jeudi 28 octobre 2010

La Présence n'est jamais loin.

L'automne s'installe a présent franchement.
Les montagnes se parrent de couleurs
La lumiere est toujours belle, parfois un peu voilée de brume.
Il fait froid le matin.

Considérez votre expérience.
Celle du monde, percu a travers les sens comme la vue, l'ouie, le toucher...
Celle du corps, sensoriel.
Celle des pensées....

Voyez qu'en toute expérience, il y a l'objet percu, et la Conscience en laquelle il apparait.
Comprenez que l'objet ne peut jamais etre séparé de la Conscience.
La Conscience est comme le substratum de toutes choses.

Gouttez cette Présence.....
Elle est votre Présence, toujours disponible, sans effort, instantanément.

Pendant quelques temps, avec quelques amis, nous allons goutter ce parfum sous des latitudes chaudes et lointaines.
Mais tout apparait en nous.
Rien n'est jamais loin de la Présence.

Nous nous retrouverons lors de la retraite d'automne (dont il est question dans le message précédent), ou a partir du 15 novembre ici meme.
A bientot....

mardi 26 octobre 2010

Retraite d'automne en Provence dans le Luberon:

Méditation et non-dualité.
Découverte de la Présence.
Célébration de la Conscience.

Retraite d'automne en Provence dans le Luberon
du 26 au 28 novembre 2010
avec le moine Gojo


La retraite commencera le vendredi 26 novembre a 19h.
Elle se terminera le dimanche 28 vers 17H30.

Il est possible d'y participer en totalité ou moins a votre guise.

Programme:
méditation, approche corporelle, entretiens.

Cette retraite est non résidentielle.

Renseignements inscriptions:
Ecrire ici dans les commentaires
ou : lemoinegojo@gmail.com

Attention si vs souhaitez des renseignements ou vous inscrire entre le 1er et le 14 novembre: contactez:
michele.muller8@free.fr

A bientot dans la douceur de la Présence.

vendredi 22 octobre 2010

Comment aider une personne en fin de vie?

Question:
A la lumière des enseignements de la non-dualité, comment aider une personne tres malade ou en fin de vie?
Merci.
Annie

Réponse:
Bonjour annie.
La personne malade ou en fin de vie doit pouvoir bénéficier des soins lui offrant un maximum de confort.
En ce qui vous concerne, le mieux que vous pouvez faire est d'etre sans demande; sans demande, c'est a dire aussi sans peur.
Soyez juste une présence tranquille et silencieuse.
Le corps, la douleur, les pensées, apparaissent a la Conscience, flottent en elle puis s'y libèrent.
La Conscience que vous etes demeure libre de tous ce qui peut la traverser.

Voyez et comprenez que "votre" Conscience et celle du malade que vous visitez, sont en fait la meme.
Offrez ainsi votre Présence a sa Présence; et dans cette meme et unique Présence, sans séparation, soyez simplement....

Il y a dans cette simplicité une grande douceur, une grande paix, une grande liberté, et un amour sans limite.

Voila ce qui aide...

Cordialement

mardi 19 octobre 2010

Le vrai maitre

Il disait qu'il avait longuement suivi un maitre célebre.
Celui ci possédait d'étonnants pouvoirs et en sa présence on se sentait parfois comme transporté.
D'autres avaient fréquentés un gourou d'une grande pureté qui semblait avoir le pouvoir de lire dans les coeurs et de les pacifier. Récemment, un scandale de nature sexuelle semblait l'avoir quelque peu discrédité.

Que de confusion et d'illusions.
Nos petits esprits étriqués et souffreteux sont tellement en quète de quelque chose capable enfin de pouvoir nous combler.
En quète de gratifications, d'expériences,de paix, d'amour, de plaisir, de pouvoir.
En quète de ce qui pourrait peut etre briser la morne routine de notre quotidien.
Nous sommes ainsi avides, prèt a foncer tete baissée des qu'on nous promet une nouvelle petite expérience, a courir toujours de si de la, comme des mendiants.

Peut etre faut il beaucoup de désillusions pour que, lassé enfin, le mental lache prise et abandonne sa recherche forcennée qui n'était qu'une fuite.

Pourtant, voyez le, c'est seulement lorsque toute trace d'agitation, de demande, de désir, de peur, nous quitte; que l'inéfable Présence de Ce qui est peut se réveller.

Le vrai maitre ne donne rien, il ne propose aucune expérience spéciale alléchante pour le mental.
Il ne fait étalage d'aucun pouvoir personnel.
Il est...... Sans demande, sans avidité, sans peur.

Cela peut apparaitre parfois d'une confondante banalité, mais c'est ainsi pourtant que le parfum du Soi se déploie, subtil, léger; et finit par envelopper et imprégner toute choses.

Alors, toute trace de dualité s'évanouit, toute recherche nous quitte....
Et nous sommes Cela.

mercredi 13 octobre 2010

L' attachement a la méditation.

Doucement, comme sur la pointe des pieds, l'automne s'approche.
Les soirées se font plus fraiches. Ca et la, de petites taches de couleur apparaissent dans les bois. Imperceptiblement l'automne nous enveloppe, se dévoile a nous, et ce dévoilement est beauté.

La méditation est un peu comme le dévoilement de cette beauté, reflet de la Présence.
Elle est ouverture, accueil inconditionnel; sans attachement.
La compréhension en est l'autre face; essentielle aussi.

Certains méditants développent parfois un fort attachement a la méditation ou a une technique.
Si la compréhension est abscente de leur méditation, celle si, si intense soit elle, demeurera stérile et son impact sur la vie limité.

L'important n'est pas la méditation elle meme en temps que technique ou moment particulier.
L'important est le dévoilement de la Présence lorsque, nous voyons clairement qu'elle enveloppe toutes choses avec une infinie tendresse.

Alors, lorsque expérience et compréhension se correspondent exactement, la véritable méditation apparait, naturelle, sans effort....Et nous sommes Cela.

mercredi 6 octobre 2010

La Présence ne peut etre pratiquée

Comprenez que la Présence ne peut jamais etre le fruit d'un effort.
Nous ne pouvons décider : "maintenant je me concentre sur la Présence", ou pire encore, "je pratique la Présence" .
Ce ne pourrait etre qu'un leurre, car la Présence n'est pas un objet ou quelque chose a atteindre.
La personne que nous croyons etre n'est elle meme qu'un amalgame de sensations et de pensées.
Lorsque nous voyons clairement que la Présence Consciente étant le sujet ultime de toutes choses ne peut etre un objet, une sorte d'abandon, de lacher prise, se fait spontanément.
Cet abandon est accueil, ouverture pour ce qui apparait.

---ouverture sans personne pour etre ouvert; accueil sans personne pour accueillir---
Comprenez vous??!!

Danc cet accueil, toutes choses sont laissées libres de venir, de partir; d'apparaitre ,de se déployer, de disparaitre; sans trace d'intention....

Alors insensiblement, la tension si puissante qui nous rivait aux objets se relache.
La fascination pour les choses nous quitte.
Une sorte d'espace tranquil, sans demande, apparait.

Cet espace n'est pas objectif, nous ne pouvons et nous ne cherchons meme pas a le saisir.
Il est ce que nous sommes, et la Présence est; et nous somme Cela.