jeudi 29 août 2013

Soyez amoureux de la Présence !



La retraité d'été c'est terminée dans une ambiance joyeuse et détendue.
Doucement le temps change, les soirées sont plus fraiches, la lumière plus douce.
Chacun retourne a ses activités habituelles, professionnelles ou familliales.
S'il vous plait, après avoir partagé avec bonheur pendant quelques jours la douceur du Soi, ne vous perdez pas dans les objets, dans les activités !
Restez chez vous, c'est a dire, demeurez sciemment la Conscience ou le Soi.
Laissez ensuite toutes choses se produire, se dérouler, en vous; au sein même de votre originelle tranquillité.
Ne vous laissez pas duper, fasciner, par les objets.
Le trésor que chacun recherche, parfois même sans le savoir, est ici et maintenant.
Soyez amoureux de la Présence!
Son parfum subtil enveloppera alors toutes choses de sa fragrance et votre vie pourra se déployer joyeusement comme une célébration de Cela.

dimanche 18 août 2013

Participer a une retraite ou a une rencontre .


La retraite d'été commencera dans quelques jours.
Elle est l'occasion de découvrir et d'approfondir la Présence.
Tout, a chaque instant, participe de cette découverte, et les petits inconvénients inévitables,par exemple parfois liés au groupe, également.
Tous ceux qui participent a ces rencontres, savent combien il est précieux de se réunir ainsi pour célébrer l'essentiel.
La joie est le parfum de nos réunions, elle se découvre, doucement, et imprègne toutes choses.
Nous sommes désolés faute de place, de n'avoir pu accueillir cet été toutes les demandes d'inscriptions, mais il y aura d'autres occasions des la rentrée.
Vous pouvez aussi envisager d'organiser chez vous ce genre de rencontre, avec quelques ami(e)s
interessé(e)s par la spiritualité.
Dans ce cas, veuillez nous contacter pour envisager cela.
Participer a un stage ou a une rencontre, signifie aussi réaliser que rien n'est séparé.
Cela permet d'intégrer toutes choses a la Voie.
Grandes ou petites, rien n'est laissé de coté.
Abandonner notre tendance a toujours vouloir choisir est important.
Lorsque j'étais avec mon maitre, j'avais compris cela.
Je participais , bien sûre, aux méditations formelles, aux dialogues....Mais je trainais toujours après les séances, au cas ou l'opportunité d'aller prendre un verre, ou diner dans un restaurant se présente.
Parfois, il sagissait juste d'aider a préparer une salle pour la rencontre suivante, ou a ne rien faire de particulier.
C'est ainsi qu'au cours de ces années, se dévoilerent, imprévisibles, des instants de grace ou de compréhension, lors de moments informels, autours d'un café, dans un bistrot....

Lors de nos rencontres, il est laissé une grande liberté a chacun.
Certains, parfois choisissent de ne pas venir méditer, ou de ne pas déjeuner avec les autres.
Cela est surement une erreur.
Considérez plutot qu'une rencontre, ou qu'une retraite est un tout, et que la Voie inclut chaque instant, même les plus insignifiants, en apparence.

A bientot.

mardi 13 août 2013

Se libérer des problèmes .


Imaginez une situation stessante, dérangeante, ou même horrible.
En fait, il n'y a pas de situation stressante, dérangeante ou horrible.
Stressant, dérangeant, horrible, apparaissent en vous.
Ce sont des pensées, et surtout des tensions.
Pour vous libérer de cette situation, vous devez libérer ces tensions en vous.
En les libérant en vous, vous les libérez aussi dans le monde.
Ne dites pas : "c'est impossible, ca ne marche pas...."
Ce ne sont que des excuses.
Simplement, faites le; et voyez ce qui se passe....

mercredi 7 août 2013

L'éveil sans début ni fin...


Beaucoup de chercheurs croient que l'éveil est le but.
Ils imaginent cela comme un évènement remarquable, pouvant résoudre tous leurs problèmes.
Ils pensent évidement ardement pouvoir obtenir cela, et ensuite rentrer chez eux en n'ayant plus besoin de continuer a venir aux stages, retraites, ni de rencontrer leur maitre.
Certains même se voient en enseignants spirituel, et programment une belle carrière, avec satsang, livre, conférences, youtube, et bien sure, l'hiver a Tiruvanamalai.
Voila bien le fond de la misère.
Que se passe t il vraiement lorsque nous acceptons d'etre sans projet, sans plan de carrière, juste amoureux de la vérité et de la recherche?
Une simplification se fait.
Les fantasmes, les projets, a propos de la vérité nous quittent.
Nos brillantes connaissances théoriques aussi.
Nous devenons simplifiés, véritablement pauvres au sens ou maitre Eckhart l'entendait :
 "l'homme véritablement pauvre en esprit est celui qui n'a rien (désencombré de toute position ou personnage), qui ne sait rien (simplifié de tout intellectualisme redondant), qui ne veut rien (libre de lui même)."
A celui la, et a celui la seulement, Dieu, se donne sans réserve.
Dans cet appaisement de toute tension, de tout vouloir, de toute recherche même, l'imtemporelle Présence apparait et nous saisit.
Son parfum nous accompagne alors au coeur de notre vie quotidienne.
Une retraite, un stage, n'ont plus d'autre but que de vivre ce bonheur et de partager ce parfum.
La question d'un objectif ou de notre éveil, devient totalement hors sujet.
Cette pratique est précisément celle de l'éveil sans début ni fin. Elle est tout simplement l'actualisation de la joie, de la paix, du bonheur.
Rien a atteindre, rien a comprendre, rien a faire, est la réalisation que nous sommes déja Cela.
Les calculs, les projets bizares, (comme devenir le nouveau sage a la mode), les besoins névrotiques, les peurs, nous quittent , naturellement.
Tout est la , et nous ressentons le joie de le partager avec nos amis , et avec notre maitre.

samedi 3 août 2013

Un silence.....

Ce matin très tot, il y avait un silence....
Les formes des arbres, des collines, émergeaient doucement de la nuit, les insectes nocturnes c'étaient tus, ceux du matin n'étaient pas encore réveillés. On n'entendait pas un oiseau.
Tout était immobile, comme figé.
Pas la moindre brise pour faire danser les grands arbres.
Ce silence d'un nouveau jour naissant et celui de la méditation, étaient le même.
Il était accueil.
Accueil pour cette nouvelle journée, pour tout ce qui surgirait en elle; mais pour le moment, il jouissait simplement de sa propre tranquillité; et cette tranquillité silencieuse devenait étrangement vibrante, comme en dehors du temps.
La méditation n'est jamais dans l'espace temps.
En elle, l'espace et le temps, puis toutes choses sont contenues et accueillies.
Le soleil apparut.
La lumière a la fois douce et crue, joua un instant sur les feuillages, puis innonda les collines, et cette lumière silencieuse aussi, portait en elle ce parfum de l'immobilité.
Ce fut un ravissement.
Plus tard, un oiseau, comme timidement, commenca a chanter.
Un chat, surgit de nul part, apparut.
Un nouveau jour commencait.