jeudi 28 novembre 2013

Qui suis je ?



Question :
Qui percoit ?

Réponse :
Voici une question essentielle, car elle revient a demander,  " qui suis je ?", tant il est évident que ce que nous sommes réellement est ce qui percoit, c'est a dire le sujet.
Observons ce qu'il en est .
Nous contemplons un objet, par exemple un arbre.
Nous voyons l'arbre, sa forme, ses branches, nous pouvons même l'appréhender a travers tous nos autres sens.
Mais est ce la toute notre expérience?
En même temps que l'arbre, sont aussi présentes nos réactions, notre corps, sous forme de sensations, parfois de tensions, nos pensées, nos jugements, autrement dit, notre personne.
Cette personne, corps-mental, n'est pas ce qui percoit l'arbre; elle fait elle même partie du percu.
Nous pouvons dire que l'acte de percevoir l'arbre, inclut également celui de percevoir la personne, corps-mental, qui fait intégralement partie de cette perception, et qui l'inflence dailleurs grandement.
La question se pose alors; si dans l'acte de percevoir un objet, la personne n'est pas ce qui percoit, mais fait elle même partie du tableau percu; alors, qui percoit vraiement ?
La est le mystère.
Que pouvons nous en dire?
Lorsqu'un objet est percu, cela signifie qu'il l'est consciemment. (un objet percu inconsciemment n'existerait tout simplement pas).
Cela plus précisemment nous dit que cet objet apparait a la Conscience, qui le percoit.
Nous ignorrons ce qu'est cette Conscience, mais nous savons, nous comprenons, nous réalisons, qu'elle est bien Ce qui percoit, autrement dit, le sujet véritable, Ce que nous sommes.

samedi 23 novembre 2013

Festival des nouveaux mondes , avec le moine Gojo .



5ème Festival des Nouveaux Mondes 2013

Du 5 au 8 Décembre 2013

A Cassis ( 13260)

Le but de ce festival des nouveaux mondes qui se déroule chaque année a Cassis, et pour la premiere fois en hiver, est de chercher a créer, a travers diverses manifestation, films, concerts, conférences, rencontres, ateliers, des ponts entre sagesses anciennes et nouvelles sciences.

De nombreuses manifestations aurront lieux pendant ces 4 jours (du jeudi au dimanche).

A cette occasion le moine Gojo proposera le dimanche 8 décembre de 10h a 12h30 une rencontre autours de la non-dualité.
Méditation et dialogue.

Le lieu:  Centre culturel de Cassis.

Renseignements:
lesnouveauxmondes@gmail.com
ou tel : 06 64 41 57 79
Site: www.associationlesnouveauxmondes.com


Rencontre a suivre:
Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon du 28 décembre au 1er janvier 2014.

lundi 18 novembre 2013

L'importance du Maitre .



Question :
Puisque le silence semble être l'ultime enseignement, les réponses d'un instructeur, répondant a la place du Soi sont elles utiles, et plus généralement, avoir un Maitre est il nécessaire?

Réponse :
La réponse a cette question est comme la différence entre théoriquement et pratiquement .
Théoriquement, tout est dans le silence, tout est Conscience.
Mais est ce bien notre vécu, notre expérience?
Théoriquement, nous n'avons besoin de rien, nous sommes complet, parfait, un.
Mais pratiquement, bien souvent, nous sommes en proie au doute et a la souffrance.
Le contact avec un Maitre ou un ami spirituel et la possibilité de le questionner, peut être une aide précieuse et nous faire économiser beaucoup de temps et d'énergie en pointant directement vers l'essentiel, alors que nous serions restés a tatonner dans nos doutes.
L'enseignant ne répond pas a la place du Soi, il est l'expression même du Soi, qui a ce moment, choisit cette facon pour se découvrir a nous.
Le Soi ou la Conscience ne se limite pas au silence, il est aussi dans le questionnement et dans les réponses recues.
En fait, c'est a chacun de voir pour lui même.
Simplement, lorsque nous sommes sur un chemin, il est parfois fort utile d'interroger celui qui l'a déja parcouru.
Le pire serait de s'illusionner sur soi même, prétendant n'avoir besoin de personne.

Il est légitime pendant le temps qu'il faudra de poser des questions.
Il est normal de ressentir, pour certains en tous cas, le besoin de rencontrer son Maitre .
Par la suite, lorsque la paix s'établit réellement en nous, nous découvront notre propre liberté, et le questionnement change.
Le silence se fait plus présent.
Ce silence est plénitude, et cette plénitude se partage joyeusement avec tous.
Les rencontres avec notre Maitre deviennent alors simple célébration de Cela.

lundi 11 novembre 2013

La Conscience, avec ou sans objet .



Les pensées, les sensations, les perceptions, viennent en nous pour se libérer.
Elles doivent être accueillies.
Dans cet accueil, sans choix, sans intention, inconditionel (ce qui pourrait être une définition de l'amour), sans même personne pour le faire, parfois pour la premiere fois, Ce qui est, peut être percu et accepté.
C'est ainsi, en l'abscence de toute activité du moi, (lui même faisant intégralement parti du percu et donc du problème), que se libèrent les objets et la souffrance.
Lorsqu'ils se libèrent, et que l'étau qui parfois nous prenait a la gorge disparait, cela nous laisse dans une tranquillité, une paix, jusque la inconnue.
Cette paix, n'est ni un nouvel objet, ni même un état de la personne.
Elle est le substrat même, le parfum de la Conscience, en laquelle tout se joue.
Une fois découverte cette réalité dans l'appaisement des objets ou des situations, il sera indiqué quelle existe même en leur présence.
En fait, tout baigne en elle.
Découvrir cela et permettre aux choses d'apparaitre, de se déployer, et de se libérer au sein de l'immuable Présence que nous sommes, est célébration.
C'est aussi la source même de la guérison.

dimanche 3 novembre 2013

Méditation .



L'automne s'avance doucement. Il fait encore bon, mais la lumière s'adoucit.
Les sous bois se teintent de couleurs, ca sent le feu de bois et les champignons.
Marcher doucement dans la nature, entouré de beauté est une invitation a la méditation.

A propos de méditation, voici une mauvaise et une bonne nouvelle.
La mauvaise :
Vous ne pouvez méditer!
Ce pour deux raisons .
Premièrement, qui va méditer?
Il n'ya que le corps, les pensées, nul part vous ne trouverez de méditant.
La deuxième:
Un fragment, jamais ne pourra réaliser le tout. Autrement dit, il est impossible  pour une personne limitée séparée, de réaliser la globalité, la totalité, de la vie.
Voyons a présent la bonne nouvelle:
Vous n'avez pas besoin de méditer !
Qu'est ce que cela veut dire?
Vous n'avez pas besoin d'essayer, aucun effort n'est requis
Lorsque l'idée de méditer apparait en vous, lorsque vous en ressentez l'envie, l'appel, la joie....
La méditation est en fait déja la.
Ne cherchez pas a fabriquer, a induire la méditation. Tout effort serait totalement voué a l'échec.
Laissez plutot la méditation venir a vous.
Bien qu'elle puisse le faire avec puissance, la pluspart du temps, ce sera avec douceur, discrétion.
Laissez vous faire, bientot vous vous sentirez baigné de paix, de douceur , de joie.....
Oubliez vous, laissez le parfum vous conduir a sa source.