mercredi 25 décembre 2013

Célébration .



La période des fêtes, traditionnellement, est célébration.
Mais célébration de quoi au juste?
La célébration n'est jamais celle d'un objet, de quelque chose, d'une idole.
Elle est toujours celle de la Vérité, du Soi, de la Conscience, qui se révèle en nous et dans toutes choses.
Lorsque nous le comprenons et que cette révèlation du Soi devient notre, alors, les objets deviennent les instruments gracieux de cette célébration.
C'est ainsi, qu'au dela de leur aspect purement fonctionnel, ils dévoilent leur raison d'être spirituelle, qui précisement est de pointer vers le Soi dont ils émanent, au sein duquel ils se déploient, puis se libèrent.
Lorsqu'ainsi, les objets sont compris comme instruments de célébration de la Conscience que nous sommes, toute notre vie prend un sens nouveau et joyeux.
A chacun dans sa vie et pendant les fêtes, d'inventer et de découvrir les diverses modalités possibles de cette célébration .

Bonnes fêtes a tous !

jeudi 19 décembre 2013

L'empathie .



Question :
L'empathie, est ce ressentir la souffrance de l'autre ?

Réponse :
Il n'y a pas de souffrance de l'autre.
Plus profondément, nous pourrions dire qu'il n'est pas d'autre.
La souffrance que nous ressentons est toujours notre souffrance.
Observons ce qu'il en est de plus près .
Comprenez tout dabord que tout apparait en vous.
Autrement dit, perceptions, sensations et pensées apparaissent au sein de la Conscience.
Le monde, le corps, le mental, existent en vous.
La souffrance ressentit sous forme de pensées et de tensions, également apparait en vous.
C'est donc bien la qu'il sagit de lui permettre de se libérer.
Cette souffrance se manifeste pour être accueilli. C'est ainsi qu'elle pourra libérer son énergie et se dissoudre.
Deux possibilités apparaissent alors:
La premiere; vous libérez cette souffrance en vous, et vous verrez comme magiquement, la souffrance se libérer également chez l'autre, ou dans la situation qui paraissait problématique.
La deuxieme; une fois cette problématique libérée en vous, il vous semble qu'il y a encore quelque chose a faire.
Dans ce cas, l'action juste et efficace a toutes les chances d'émerger de votre clarté, libre de toute émotivité, jugement, ou considérations personnelles.
Telle est l'empathie véritable.

jeudi 5 décembre 2013

Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon du 28 décembre 2013 au 1er janvier 2014 .



Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.



Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon du 28 décembre 2013 au 1er janvier 2014.


Tous les amoureux de la Présence sont invités a célébrer cette fin d'année et le début de la suivante en se retrouvant joyeusement lors de cette nouvelle retraite d'hiver.


La retraite débutera le samedi 28 décembre a 16h30 et se terminera le mercredi 1er janvier dans l'apres midi.

Le lieu:
Dans la nature, au dessus de la petite ville d'Apt, en Provence, dans le Luberon.
50 km a l'est d'Avignon, 50 km au nord d'Aix en Provence.
Gare: Avignon TGV puis car, aéroport: Marseille Marignane.

Le programme:
Méditation, approche corporelle, dialogues, et le réveillon du nouvel an....

Sont compris dans la retraite:
Les enseignements, les repas, le réveillon.

Pas d'hébergement sur place, mais nombreuses possibilités alentours (nous pouvons vous en indiquer quelques unes).

ATTENTION :
Le nombres de places pour cette retraite est limité. Il est prudent de vous inscrire et de réserver un hébergement des que vous êtes décidé.

Renseignements, inscriptions :
écrire: lemoinegojo@gmail.com


A bientot.

lundi 2 décembre 2013

Se savoir être Conscience .



Question :
Pourquoi est il important de se savoir être la Conscience plutot que de s'identifier a la personne ?

Réponse :
La Conscience est Ce qui percoit.
Elle est en quelque sorte la matrice de toutes choses.
Tout objet apparait en elle, s'y déploie, puis s'y libère .
Lorsque par exemple une souffrance ou une tension apparaissent, et lorsqu'il est vu que cela se déploie au sein de la Conscience, tension et souffrance vont pouvoir se libérer et nous quitter sans regret.
Lorsque nous sommes identifiés a une personne séparée, nous savons bien ce qui se passe.
Quelque soit l'évenement qui nous affecte, il met en branle tout un mécanisme de jugements de réactions et de tensions, et perpétue une souffrance dont nous aurrons bien du mal a sortir, puisqu'elle est la personne même.
Se connaitre en tant que Conscience, libre des objets et leur permettre de nous quitter sans créer de souffrance, pourrait être une définition de la méditation.
Cela révèle en nous la joie tranquille et la paix heureuse, qui ne sont autres que le parfum du Soi ou de la Conscience.
Le point important, est de ne pas attendre l'arrivée de conditions extrèmes ou catastrophique pour s'y interesser et le réaliser.