samedi 30 avril 2016

Etre ou ne pas être le tout ?



Question :
Comment puis je être le tout et ne pas être le corps ni les pensées ?

Réponse :
Permettez moi de répondre à cette question en trois points.
1: Vous dites "comment puis je être le tout?"
Mais être le tout, est ce la votre expérience réelle, ou ne s'agit il que d'une supposition, un concept, une pensée ?
Car cela fait toute la différence.

2: Découvrez tout d'abord votre véritable nature qui est Présence-Consciente.
Comprenez qu'elle n'est pas un objet, mais ouverture et accueil pour tous les objets qui souhaitent apparaitre en elle. Y compris le corps et les pensées.
Réalisez aussi que la Conscience est totalement libre de tout ce qui apparait en elle.

3: Voyez clairement qu'au sein de la Conscience, les objets surgissent naturellement, spontanément, impersonnellement. Il n'y a ni penseur, ni acteur, ni entité séparée.
Toute chose est une expression de la Conscience, de la totalité, et vous êtes Cela.

dimanche 24 avril 2016

Faut il tuer la personne? Les sages sont ils exempts d'émotions?



Question :
Faut il tuer la personne ?
Je croyais que les sages étaient exempts d'émotions et de coups de gueule, qu'en est il ?

Réponse :
Il serait fort dommage de mettre à mal une aussi sympathique personne.
Contentons nous, en tant que Conscience, de l'accueillir comme une merveilleuse expression de la totalité et un non moins merveilleux outil de célébration.
Célébration de la beauté, de la joie, de la paix, de l'amour, du mouvement de la Conscience.

Certes les sages ne sont pas exempts d'émotions ni de coups de gueule.
Ils les voient comme des expressions variées de la Conscience, auxquelles il n'est personne pour s'identifier.
Autour d'eux, il est vrai, se disent beaucoup de bêtises, mais certains, il faut le reconnaitre, laissent se développer ce genre de fantasme et de croyance avec une certaine complaisance.

mardi 19 avril 2016

La Conscience est une totale liberté.



Question :
1: Est ce le corps qui permet d'avoir conscience de la Conscience?
2: La Conscience accueille, mais puisqu'elle cherche à se célébrer, elle semble produire plutôt que d'accueillir, non?

Réponse :
La Conscience est ce qui perçoit.
Ce qui est perçu, ce sont les objets, perceptions, sensations, pensées.
Parmi eux, il y a la subtile croyance d'être une personne séparée, c'est à dire la croyance qu'au centre de tout cela, existe un "je" percevant, comprenant, et agissant.
L'investigation consiste précisément à se rendre compte de l'inexistence de ce "je".
En fait, lorsqu'on y regarde bien, nous constatons qu'il n'est que pensées et sensations, autrement dit, qu'il fait lui même parti du perçu.
Le flot du perçu, des objets, se déploie continuellement au sein de la Conscience.
Parce qu'il en est ainsi, les objets, en plus de leur caractéristique fonctionnelle, ont également le pouvoir de pointer vers la Conscience qui les perçoit.
Les conditions pour cela, sont l'abandon de toute focalisation, et l'accueil des choses dans une totale liberté.
En l'absence d'objet, dans le sommeil profond par exemple, la Conscience est simplement consciente d'elle même.
La Conscience produit, accueille, se célèbre elle même....
Elle est une totale liberté, inconditionnelle.
Elle ne cherche rien.
La célébration est son état naturel.