mardi 26 juillet 2016

Fatigué de la recherche.



Question :
Je me sens fatigué de la recherche spirituelle.
Ma méprisable petite personne n'a jamais intéressée la glaciale Conscience.
Je n'ai plus envie de participer à des rencontres, stages ou retraites.
Sans doute est ce du découragement......(?)

Réponse :
Pourquoi sommes nous à un moment donné fatigué de la recherche?
Tout simplement car toute recherche est en soi fatigante et demande des efforts.
Maintenant, peut être pourrions nous nous demander :
Qui est fatigué de tous ces efforts?
Il s'agit bien sûr de la personne.
Voyez vous, toute recherche découlant de la croyance que nous sommes une personne, qui à force d'efforts, pourrait un jour découvrir ce qui est au dela, ne  peut qu'échouer.
Découvrir qui nous sommes, ne peut tout simplement pas être le résultat d'un effort, produit par une entité personnelle, en fait inexistante.
Vous parlez de la "glaciale Conscience".
Mais cette considération, n'est en fait qu'une pensée, basée sur votre frustration.
Car c'est en fait tout le contraire.
La Conscience est chaleureuse, bienveillante, elle est ce qui accueille la personne que vous croyez être, vos pensées, vos tensions.
Quand à la personne, elle n'est en rien méprisable.
L'entité personnelle, n'existe tout simplement pas, et le corps et les pensées, sont l'expression d'un merveilleux mécanisme.
S'intéresser à tout cela, participer à une retraite, ce n'est pas  se lancer à la poursuite d'un objet lointain, dans un effort extrême.
C'est juste se détendre, ici et maintenant, abandonner tous nos buts, profiter pleinement de l'instant avec nos amis.
C'est ainsi que nous pourrons réaliser que nous sommes déjà dans les bras de la Conscience qui n'a jamais cessée de nous soutenir.
Vous êtes comme un poisson dans l'eau qui se demande: "Ou est l'eau ?"
Et c'est justement cette croyance d'en être séparé, et les efforts que vous fournissez pour la retrouver qui paraissent vous en éloigner.

vendredi 15 juillet 2016

Aider les autres.



Question :
Puisque nous ne sommes personne et que nous ne pouvons aider qui que ce soit, a quoi cela sert il de vouloir aider les autres?

Réponse :
Vous commencez cette question en écrivant:
"puisque nous ne sommes personne..."
Est ce la véritablement votre expérience?
Réaliser que nous ne sommes personne, signifie voir profondément que le corps-mental existe, mais qu'il ne constitue pas une entité séparée.
Il apparait comme pensées, sensations, va et vient, disparait, ainsi que tout autre objet.
Lorsque nous voyons cela clairement, se révèle a nous la Présence-Consciente, Ce que nous sommes vraiment, et Cela n'est bien sûr pas un objet.
Ainsi, cette absence de personnage, se découvre comme plénitude.
Ce rien est en fait le tout, c'est à dire toutes choses, la totalité.
En lui, tout est libre d'exister, de se déployer, y compris le fait d'aider sous toutes ses formes.
Ce n'est alors plus vous, qui aidez votre voisin, c'est la Conscience qui se révèle, se célèbre et joue à s'aider elle même.
Il ne s'agit surtout pas de devenir un professionnel de l'aide, mais quand un sentiment d'ouverture ou d'amour spontané surgit en vous et vous pousse à vouloir aider, c'est toujours, en tous cas souvent, le parfum de la Conscience qui se cherche.
Alors simplement, suivez votre intuition et votre cœur.

mercredi 6 juillet 2016

L'argent



Question:
On parle souvent d'abondance dans la spiritualité, qu'en est il de l'argent ?
Quand à moi, je n'ai jamais réussi à en avoir vraiment.

Réponse:
Contrairement à ce que beaucoup de monde croit, l'abondance, la sécurité, la paix, la libération du sentiment de manque, tout cela, n'a rien à voir avec l'argent ou une quelconque possession matérielle.
Ce qui réellement nous rend libre du désir, de la peur, du manque, de la pauvreté et de bien d'autres choses encore, c'est la découverte pleinement vécue de notre nature véritable.
Je l'appelle Présence-Conscience, d'autres diront le Soi, peu importe.
Vous pouvez avoir des millions à la banque et vous sentir pauvre, séparé apeuré, menacé....
La découverte de ce que vous êtes vraiment est votre véritable richesse.
Rien ni personne ne peut vous la voler.
La conséquence de cette découverte pourrait être appelée le bonheur.
Réaliser cela n'a pas grand chose à voir avec le fait d'avoir des tas d'or dans votre coffre, ni de réussir dans les affaires, même si cela peut en effet vous libérer également de blocages par rapport à l'argent, qui justement, vous maintenaient dans la pauvreté.
Voila pourquoi Jésus disait à ses disciples:
"Recherchez en premier le royaume de Dieu", c'est à dire la Vérité.
La est la source du véritable contentement.
Si vous ressentez cet appel, abandonnez vous à lui sans réserve, la Voie qui vous accueille ne vous laissera pas tomber.
Vous ne brasserez pas forcément des millions, mais vous ne manquerez de rien.
Vous découvrirez alors que le sens véritable de cette vie est de se connaitre soi même comme Présence-Consciente, puis de la célébrer et de célébrer la vie avec tous les moyens qui vous seront fournis.
L'argent sert, entre autre, à cela.
Pour le moment, vous me dites être pauvre. Ne vous en désolez pas, sachez aussi apprécier une vie simple, libre et légère, laissez vous guider vers ce qui résonne dans votre cœur.
L'argent est certes utile, mais il viendra plus facilement à vous, si vous vous sentez libre par rapport à lui.

A noter:
De nouvelles vidéos sur Youtube:
La vraie pratique, La souffrance, Tout va bien .
Retraité d'été: du 24 au 28 aout en Provence.