mardi 2 mars 2021

Retraite "au coeur de l'hiver" du 5 au 7 mars 2021.

 

LA VOIE DE LA NON-DUALITE

 

Retraite "au coeur de l'hiver" 

 

En Provence dans le Luberon

 

Du 5 au 7 mars 2021.

 

Le lieu :

En pleine nature, en Provence , dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt. 

 

Horaires :

Du vendredi 5 mars à 10h30 au dimanche 7 vers 17h.

 

Programme :

Méditation, dialogues, approche corporelle.

 

Renseignements, inscriptions :

Ecrire : lemoinegojo@gmail.com

 

A noter :

Nouvelles vidéos sur Youtube: taper : le moine Gojo

 

Retraites à suivre :

RETRAITE DE PRINTEMPS A APT.

Du 13 au 16 mai.

Pour cette retraite vous recevrez, si vous êtes dans notre liste de diffusion, les informations vers le 17 mars et pourrez vous inscrire.    

 

RETRAITE D'ETE A APT.

Du 18 au 22 aout.

 

A bientôt...  

 

 

    

 

 

 

  

mardi 23 février 2021

Histoires Zen.

 

Le maître Zen Fuke disait :

"Si un esprit clair vient, qu'il vienne.

  Si un esprit embrumé vient, qu'il vienne."

 

Un esprit clair ou un esprit embrumé, ne sont pas plus la Voie qu'une merguez ou une paire de pantoufles.

Quels que soient les pensées, les sensations, les perceptions, les états, infernaux ou célestes, qu'ils viennent ou qu'ils partent, ne fondez pas vos espoirs sur de quelconques allées et venues. 

Tout passe, laissez le passer, ne nourrissez ni crainte, ni espoir, ne vous focalisez sur rien.

En fait, ne soyez personne.

Cela signifie, être naturel, sans intention cachée ou secrète.

C'est là, peut-être, que votre authentique trésor se révèlera.

 

Pour finir, une petite mais célèbre histoire Zen.

Joshu, futur grand maître du Zen, en fait du Chan chinois, demande à son maître Nansen:

"Qu'est-ce que la Voie ?"

Nansen répond : "La vie ordinaire est la Voie."

Joshu demande : "Alors, doit-on essayer de la trouver?"

Nansen : "Si on essaie de la trouver, elle s'enfuit."

Joshu : "Si on n'essaie même pas, comment savoir qu'il s'agit de la Voie ?"

Nansen dit : " La Voie ne concerne pas le savoir ni le non-savoir. Savoir, c'est nourrir des illusions, ne pas savoir, c'est être stupide. Quand tu comprends la Voie sans le moindre doute, ton esprit est aussi grand, illimité et vaste que le ciel.

Pourquoi en discuter ?

Entendant cela, il est dit que Joshu s'éveilla.

 

 

 

 

mardi 16 février 2021

L'abandon.

 

Question :

Comment s'abandonner totalement ?

 

Réponse :

Il n'y a pas de comment.

Surtout, ne tentez pas de vous abandonner. Ce serait peine perdue.

Le moi n'a tout simplement pas la capacité de s'abandonner. Comment le ferait-il ?

Au contraire, tout effort du moi pour s'abandonner, ne ferait que le renforcer.

S'abandonner signifie en fait, l'abandon du moi.

Lorsque le pseudo moi est  compris comme n'étant rien d'autre qu'un rêve, une entité imaginaire, sans aucune réalité, les conditions propices à l'abandon se réalisent, pour personne.

A celui qui se sent profondément touché par une Voie, un maître, un enseignement, on pourrait dire : " suivez votre coeur, ou, suivez votre joie."

Alors, naturellement, nait la confiance, la paix. Lorsque le parfum de la Présence apparait, se déploie, nous enveloppe de sa douceur, il devient facile de s'y abandonner, sans rien faire de spécial pour cela, naturellement, sans même y penser. 

mardi 9 février 2021

Le retournement de l'attention.

 

Question :

D'une manière générale, notre attention se projette à l'extérieur et les objets apparaissent comme séparés de nous. Lorsque nous retournons notre attention vers Cela qui perçoit, on se rend compte que tout est perçu à zéro centimètre. Est-ce cela?

 

Réponse :

Il n'existe rien de tel comme "notre attention".

Comment un moi inexistant pourrait-il posséder une quelconque attention?

Il y a juste Conscience, au sein de laquelle tout apparait.

Les objets nous paraissent séparés de nous, uniquement car nous nous identifions à la croyance d'être un moi imaginaire, séparé de tout le reste.

Retourner l'attention vers Cela qui perçoit, ne signifie pas quelqu'un, faisant une sorte de gymnastique, pour retourner quelque chose, l'attention, vers une hypothétique source.

C'est voir que vous êtes regard, espace, Présence-Consciente, au sein de laquelle toutes choses sont perçues.

Il ne s'agit pas d'être conscient. Lorsque nous sommes invité à être conscient, cela s'adresse toujours à quelqu'un devant être conscient de quelque chose.

Ici, il ne s'agit pas d'être conscient, mais d'être Conscience, et c'est totalement différent.

Lorsque l'absence d'un moi séparé s'impose comme une évidence, il est alors vu clairement que tout apparait et se déploie à la Conscience que nous n'avons jamais cessé d'être, en nous, précisément à zéro centimètre.

 

 

mardi 26 janvier 2021

Retraite "au coeur de l'hiver" du 5 au 7 mars 2021.

 

LA VOIE DE LA NON-DUALITE

 

Retraite "au coeur de l'hiver"

 

Du 5 au 7 mars 2021.

 

La retraite d'hiver est passée, celle de printemps est encore loin, il nous a paru juste de nous retrouver au coeur de l'hiver pour maintenir le fil d'or de la Présence.

 

Le lieu :

En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt.

 

Les horaires :

La retraite débutera le vendredi 5 mars à 10h30 et se terminera le dimanche 7 vers 17h.

 

Le programme :

Méditation, dialogues, approche corporelle.

 

L'hébergement :

Pas d'hébergement sur place mais de nombreuses possibilités existent tout autour, nous pouvons vous en indiquer quelques unes.

 

Renseignements, inscriptions, écrire :

lemoinegojo@gmail.com

 

A noter, retraite à suivre :

Retraite de printemps, du 13 au 16 mai.   

 


    

 

 

      

mardi 19 janvier 2021

Notre identité véritable .

 

Question :

Est-ce qu'en retirant les séparations, on ne risque pas de perdre son identité, et donc d'être plus vulnérable à l'influence d'autrui ?

 

Réponse :

Mais de quelle identité parlez-vous au juste ?

La plupart d'entre nous en ce monde, nous forgeons une identité centrée sur la croyance en un moi personnel et séparé. Ensuite, nous ne cessons de renforcer cette identité, couche après couche. Tout cela n'est que conditionnement et ne fait que renforcer le sentiment de séparation entre moi et les autres, moi et la nature... Tout cela à l'infini. De toutes ces séparations exacerbées, naissent les conflits, les guerres, l'esseulement, la tristesse...

Alors, est-ce là l'identité que vous souhaitez construire et revendiquer pour vous et vos enfants ?

Il ne s'agit pas de retirer les séparations, qui va le faire ?

Il est question de réaliser notre nature véritable, libre de tout moi séparé. De voir que cette entité à laquelle nous croyons tant , n'est qu'une fiction.

Alors, nous pourrons découvrir quelque chose d'entièrement différent.

Un espace de paix et de liberté, au sein duquel toutes choses se déploient. 

Un espace que nous partageons tous.

Seulement de cette vision-compréhension totalement nouvelle, peuvent s'actualiser les qualités que tout le monde chérit, sans parvenir à les réaliser, comme l'amour, la paix, la fraternité, la bienveillance...

En cela, tous les conflits cessent ou se résolvent harmonieusement.

Il n'y a plus d'entité ou de moi à protéger, ni de crainte de quoi que ce soit. 

mardi 12 janvier 2021

A propos de "La famillia grande" de Camille Kouchner.

 

Question :

Que pensez-vous du livre de Camille Kouchner : "La familia grande" qui vient de sortir? Que nous dit-il de tous ces gens et de la société en général ?

 

Réponse :

Ce n'est pas ici le lieu pour faire le procès de quiconque ni de se lancer dans un grand débat de société. Les médias s'en chargeront avec délice.

Au-delà du triste fait divers, ce livre nous montre des gens totalement enfermés dans leurs croyances, dévorés par  l'ambition personnelle, le goût du pouvoir, l'intrigue, l'argent, tout étant au service de cette avidité, soucieux d'un paraitre de façade, tellement convenu.

La "réussite" semble être à ce prix, au bout d'une vie dédiée à l'ambition à laquelle toutes choses doivent êtres sacrifiées.

Et certes, ce n'est pas facile.

Alors bien sûr, quand toute la vie est ainsi projetée et réglée, il ne reste pas beaucoup de place pour d'autres aspects, sensés pourtant participer du charme de cette vie : amour, vie de famille, amitié, tendresse, art, nature, méditation, spiritualité...

L'oubli de ces valeurs, au profit du carriérisme et du pouvoir, peut être source de grandes souffrances.

Nous pouvons voir, parfois, ces mécanismes à l'oeuvre chez les puissants, mais il est aussi important de les reconnaitre chez soi.

L'ambition n'est peut-être pas forcément à rejeter, mais tout lui sacrifier est mortifère.

Notre vie ne devrait-elle pas être un équilibre harmonieux, entre les diverses activités nous permettant de découvrir tout simplement le bonheur ?


A noter :

Nouveaux horaires provisoires de Satsang à Apt :

Les mercredis à 15h

Les dimanches à 11h.



 

mardi 5 janvier 2021

Voeux et programme des prochaines retraites avec le moine Gojo.

 

Le dernier poème de l'année 2020 disait :

"La cloche au crépuscule

  résonne au loin.

  Si demain m'est accordé

  à nouveau je l'écouterai."

 

Certes aurions nous pu dire, en moins poétique :

Le blog au crépuscule

se déploie tout proche.

Si demain m'est accordé

à nouveau je pourrai le lire.

 

Et bien il semble que demain vous ait été accordé, ainsi que d'entamer une nouvelle année.

Nous espérons vous revoir bientôt, et nous vous souhaitons une bonne année à tous et à toutes.

 

Voici le programme des futures retraites organisées dans le Luberon à proximité d'Apt jusqu'à août 2021.

 

Retraite "au coeur de l'hiver" : du 5 au 7 mars.

Retraite de printemps : du 13 au 16 mai.

Retraite d'été : du 18 au 22 août. 

 

Si les mesures sanitaires le permettent, d'autres stages et rencontres auront lieu en divers endroits ( Paris, Zanzibar ...) 

Si vous souhaitez organiser un stage ou une rencontre avec le moine Gojo, écrivez nous :

lemoinegojo@gmail.com

 

Vidéos sur Youtube :

Tapez le moine Gojo, ensuite chaine, puis playlist, pour accéder à l'ensemble.

 

 

 

mardi 29 décembre 2020

Fin d'année.

 

Voici quelques poèmes de la Voie, du moine Saigyo, pour finir l'année en beauté.

 

Les nuages s'amoncellent,

recouvrant les montagnes,

voilant la lune.

Elle brille dans mon coeur,

là ou personne ne m'empêche

de la contempler.

 

Ce que c'est,

au fond je l'ignore,

pourtant de gratitude,

mes larmes coulent.

 

La cloche au crépuscule

résonne au loin.

Si demain m'est accordé,

à nouveau je l'écouterai.

 

 

 

mardi 22 décembre 2020

Le cadeau le plus précieux.

 

Bientôt Noël ! 

Le temps des cadeaux et de la fête, parfois un peu forcée. Qui fera le cadeau le plus beau, le plus rutilant, le plus astucieux ?

Nous le savons, un pourcentage non négligeable de gens, revendent leurs cadeaux sur un site marchand dès le lendemain.

Alors, quel est le cadeau le plus précieux ?

Voici une histoire Zen qui aborde le sujet.

( A ne peut-être pas évoquer comme prétexte en famille le jour de noël, si vous voulez éviter les problèmes.)

Bonnes fêtes...

 

Ryokan était un moine Zen, qui vivait dans un petit ermitage au coeur de la montagne.

Un jour, un visiteur réussit à trouver sa cabane et vient le voir.

Comme le veut l'usage, Ryokan lui prépare un thé, et comme le veut l'usage, il souhaite lui offrir en accompagnement, des petits gâteaux.

Hélas, la boite est vide. Il n'y a plus rien.

Alors, sans se démonter, Ryokan compose un poème :

"J'aurais voulu vous offrir

  des petits gâteaux,

  hélas, la Voie ne peut rien offrir."

Entendant cela, l'invité, qui était un homme de la Voie, lui répondit :

"Celui qui peut offrir ce "rien"

   fait le cadeau

   le plus précieux."