mardi 6 décembre 2016

Retraite d'hiver en Provence, du 28 décembre 2016 au 1er janvier 2017.

 
 
LA VOIE DE LA NON-DUALITE
 
Retraite d'hiver en Provence du mercredi 28 décembre 2016 au dimanche 1er janvier 2017
 
Comme chaque année, au cœur de l'hiver, les ami(e)s de la non-dualité se réunissent pour découvrir, approfondir la Voie, et célébrer la nouvelle année.
 
 
Le lieu:
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt.
 
Les dates:
La retraite débutera le mercredi 28 décembre à 16h et se terminera le dimanche 1er janvier vers 17h30.
 
Programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle et......le réveillon.
 
Le stage inclut:
La retraite, les repas, le réveillon.
 
Hébergement:
Pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour.
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.
 
Attention:
Le nombre de places est limité, il est prudent de réserver votre participation et votre hébergement rapidement.
 
Renseignements, inscriptions, écrire:
 
Rencontre à suivre:
Samedi 14 et dimanche 15 janvier à Paris.
 
Voir sur Youtube:
Tapez : le moine Gojo, puis chaine et playlist.

mardi 29 novembre 2016

Progresser sur la Voie, améliorer la personne ?

 
 
Question :
Je sens encore que je fonctionne dans le sentiment de progresser sur le chemin .
Je crois devoir améliorer la personne, la dénévroser . Je connais très peu de moments de joie et de paix.....
 
Réponse :
On peu parfois parler de progresser sur le chemin.
De quoi s'agit il alors?
Lorsque les moments de souffrance, de doute, d'abattement, se raréfient, lorsque les moments de paix, de clarté, de joie sans cause se déploient de plus en plus dans notre vie.
Mais aussi lorsque l'idée de saisir quelque chose, de progresser, de s'améliorer, disparait de plus en plus de notre quotidien.
Voici sans doute des signes de progression.
Jusqu'au jour ou nous réalisons que nous sommes déjà ce que nous cherchons, qu'il n'y a fondamentalement rien à atteindre et personne pour progresser.
Améliorer la personne, la "dénévroser", appartient à la psychologie et aux Voies progressives qui procèdent par accumulation de mérites.
Du point de vue absolu, cela n'a aucun sens de tenter d'améliorer une entité personnelle qui en fait, n'existe tout simplement pas.
C'est bien souvent cette recherche de perfection, de progression, qui nous coupe de notre perfection originelle.
Enfin, sachez le, la quiétude, la paix, la joie, ne sont jamais loin. Il s'agit, tout simplement, du parfum de notre nature originelle, ce que vous êtes, et que vous refusez en courant après les objets, les concepts, poussé par le mirage d'une utopique perfection.
Réaliser, découvrir cela seul n'est pas évident.
Se relaxer dans l'ambiance amicale créée par ceux qui partagent le même idéal, est l'opportunité la plus facile et favorable pour découvrir Ce qui est.
 
A noter:
Retraite d'hiver du 28 décembre au 1er janvier 2017

mercredi 16 novembre 2016

Dialogue avec un moine Bouddhiste .



Nous étions assis tranquillement dans un jardin, à l'ombre de grands arbres.
Une douce brise nous rafraichissait, malgré la chaleur intense d'un été implacable.
En face, le moine avait choisit une chaise austère sur laquelle il pouvait maintenir une posture bien droite.
Il ajusta sa robe et dit :

"Lorsque je regarde un arbre par exemple, je ne vois pas un arbre.
Je m'exerce à ne voir qu'un objet tel qu'il est, sans aucun commentaire, même pas le mot arbre.
L'important est ainsi de rester dans la non-pensée et de la maintenir.
Ainsi, aucune perturbation ne peut s'élever, et c'est la paix."

-Cette attitude, semble, excusez moi, basée sur l'hypothèse qu'il y a là quelqu'un capable de contrôler sa pensée, et de s'exercer à ce contrôle.
Mais qui va ainsi réussir à demeurer dans la non-pensée, à ne pas juger, à ne voir les choses que comme ceci, ou comme cela?
Autrement dit, qui est le contrôleur?
Le contrôleur semble ici exercer un contrôle sur les choses, mais n'est il pas lui même un objet?
Le contrôleur ne fait il pas lui même parti du contrôlé ?
La paix qui semble résulter de cette attitude ne comporte aucune liberté.
Elle suppose d'enchainer une personne factice à un exercice particulier pour se maintenir.
Aussi est elle très menacée.
Pourquoi avoir peur des choses, des objets, des pensées, de l'émotion....?
Voyez simplement que que tout cela est perçu.
Laissez le libre d'apparaitre, de se déployer, de vous quitter.
Il n'est personne pour contrôler ou maitriser quoi que ce soit.
Tout cela est le jeu de la manifestation se déployant au sein de la Conscience dont elle est l'activité même.
Soyez sciemment cette Conscience, libre des objets apparaissant en elle.
Là est la source de la paix, de la joie, même au milieu du tumulte.
Voyez que cette tentative de contrôle vient de la peur.
En aucun cas, ce qui vient de la peur ne peut nous conduire à la liberté.
Installez vous plutôt au centre, là ou il n'y a personne, là ou tout est originellement libre et dépourvu de forme; sans effort et sans affectation, et profitez ainsi du bonheur de votre nature véritable.
N'était ce pas finalement l'essentiel du message du Bouddha?

mercredi 9 novembre 2016

Attentats, posture et imposture.



Question :
Je réalise que tout ce qui arrive est juste. Catastrophes, attentats, aucun évènement n'est triste ou malheureux, il est.
J'essaie de ne plus mettre d'émotionnel  ni de jugement sur les choses, qu'en pensez vous?

Réponse :
Je pense, à vous lire, que vous êtes totalement à coté de la plaque.
Votre fonctionnement me parait être encore focalisé sur les choses, sur la bonne façon de faire, sur l'importance de ne pas mettre d'émotionnel, de considérer que tout est bon, même les pires horreurs....
Mais ou est donc la personne capable de tout contrôler, de tout maitriser ainsi ?
La non-dualité n'est en rien une nouvelle façon de fonctionner, ou tout deviendrait fadasse et indifférencié.
Bien sûr que l'émotion, même intense apparait, bien sûr qu'il peut y avoir rires ou pleures.
Evidemment et heureusement, il y a jugement, et certaines actions sont totalement condamnables.
Tout cela, simplement, apparait spontanément, naturellement en nous, c'est à dire à la Conscience.
Tout cela est le jeu même de la Conscience.
Il n'y a personne, aucune entité, pour le contrôler.
Etre établi dans la non-dualité, signifie se savoir être cette Présence-Consciente et assister au déploiement de sa manifestation.
Ainsi, dans l'absolu nous réalisons l'unité de toutes choses, mais dans les faits, nous contemplons et participons a leur diversité.
De la naissent la paix, la joie, l'harmonie et non d'une attitude affectée de pseudo contrôle.
La non-dualité ne doit jamais devenir une posture, elle ne serait alors qu'une imposture de plus.

mercredi 26 octobre 2016

La Conscience et son contenu .



Question :
Un des aspects de l'éveil, serait il de percevoir la Conscience plutôt que son contenu ?

Réponse :
La Conscience étant le véritable sujet, "ce qui perçoit", elle ne peut jamais être perçue, ce qui en ferait un objet parmi d'autres.
Cependant, nous pouvons l'être sciemment.
Heureusement, les objets continuent à être perçus dans la Présence.
Sinon, comment feriez vous pour retrouver vos clefs et rentrer chez vous?
Ils sont perçus comme l'activité même de la Conscience, et non comme séparés.
Autrement dit, l'éveil est la réalisation qu'il n'est pas de je, de moi, séparé, que nous sommes la Présence-Consciente au sein de laquelle les objets et la manifestation se déploient, comme la substance et l'activité même de la Conscience que nous sommes.
Simple n'est ce pas?

mardi 18 octobre 2016

L'implication de la personne dans la recherche .




Question :
La Présence est elle réalisée par une forte implication du "je", de la personne, dans cette recherche ?

Réponse :
Ramana disait en effet, que pour enlever une écharde, une épine, on utilisait une autre épine pour extraire la première, avant finalement de rejeter les deux.
En fait, chaque cas est particulier.
Pour certains, tout semble couler de source, alors que d'autres paraissent fournir d'infinis efforts.
Le secret pourrait être de voir, qu'absence d'effort ou effort, sont tout deux des manifestations de la grâce, autrement dit, de l'activité de la Conscience.
Le "je" personnel en tant que tel, n'a rien à voir là-dedans.
Une investigation bien menée, nous montrera qu'il n'existe même pas.
Ainsi, comprenez que ce n'est jamais la personne qui réalise la Présence-Consciente.
Au contraire, découvrir la Présence-Consciente, signifie réaliser l'inexistence de toute entité séparée, de tout je ou moi personnel.
Alors effort ou absence d'effort, tout est le jeu de la Conscience, se célébrant elle même.

mercredi 5 octobre 2016

Retraite d'hiver en Provence, du mercredi 28 décembre 2016 au dimanche 1er janvier 2017.

 
 
LA VOIE DE LA NON-DUALITE
 
Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.
 
Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon.
Du mercredi 28 décembre 2016 au dimanche 1er janvier 2017.
 
 
En pleine nature, la période de fin d'année, au cœur de l'hiver, sera l'occasion pour les amoureux de la non-dualité de se réunir pour découvrir ou approfondir la Voie, et célébrer le passage d'une année à l'autre dans la profondeur de la Présence et de l'amitié.
 
 
Le lieu :
En Provence, dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt.
 
La retraite débutera le mercredi 28 décembre à 16h et se terminera le dimanche 1er janvier vers 17h30.
 
Le programme :
Méditation, dialogues, approche corporelle......et, le réveillon.
 
Le stage inclut :
La retraite, les petits déjeuners, les repas, le réveillon.
 
Hébergement :
Pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autours.
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.
 
ATTENTION :
Le nombres de places est limité.
Il est conseillé de vous inscrire et de réserver votre hébergement dès que possible.
 
Renseignements, inscriptions, écrire :
 
Autres rencontres à noter:
 
15 et 16 octobre:  Retraite d'automne à Apt
22 et 23 octobre:  Rencontre à Paris
25,26,27 novembre : Rencontre à la Ciotat
 
Voir des vidéos du moine Gojo sur You Tube:
Tapez le moine Gojo, puis cliquez sur chaine, puis sur Playlist.
 
 
 

mercredi 28 septembre 2016

Un dialogue sur la mort.



Un dialogue sur la mort, avec le moine Gojo.
(cet article a également été publié dans le dernier numéro (121) de la revue 3e millénaire).


Question:
Qu'est ce que la mort?

Le moine Gojo ( M.G).
D'une certaine manière, on pourrait dire que c'est la fin du connu.

- C'est à dire ?

-M.G: Et bien la fin de tout ce que nous connaissons ou croyons connaitre. Tous les objets, le monde, notre histoire, notre corps, nos pensées.

- Certains objets continueront après nous pourtant....

-M.G : C'est ce que vous croyez ?

- Ca me parait évident.

- M.G : Quelle preuve en avez vous ?

- Et bien, plein de gens sont morts, et la terre continue de tourner par exemple.

-M.G : Plein de gens sont morts, mais pas vous !

-Que voulez vous dire ?

- M.G : Simplement que tant que vous ne serez pas mort, vous ne pourrez savoir si le monde continuera à exister après.

- Certes, mais une fois mort, je ne pourrai probablement plus faire l'expérience du monde pour le savoir.

-M.G : Exactement.

- Donc, selon vous, au moment de la mort, tout disparait ?

- M.G : Tout le connu disparait, oui .

- Certains prétendent pourtant que les morts peuvent encore communiquer avec les vivants ?

- M.G : Sans doute ne sont ils pas tout à fait assez mort.

- La disparition du connu, c'est donc l'inconnu ?

- M.G : Bravo !

- Cela parait effrayant.

- M.G : Effrayant pour qui ?

- Pour moi évidemment.

- M.G : Voila.....

- Comment ne plus avoir peur de la mort ?

- M.G : Allez au cinéma.

- Sérieusement.....

- M.G : C'est impossible pour VOUS .

- Il faudrait au moins apprivoiser l'inconnu.

- M.G : Mais il ne serait alors justement plus si inconnu que ça.

- Cela pourrait nous rassurer .

- M.G : Oui, mais un inconnu connu nous renverrait toujours à la disparition du connu.

- Ca me fait peur.

- M.G : Désolé.

- Faut il apprivoiser la peur ?

- M.G : Faites vous en une amie.

- Une amie ?!  La mort aussi alors ?

- M.G : Pourquoi pas ?

- Une amie inconnue, drôle d'amie.

- M.G : Seul notre mental veut tout connaitre, tout apprivoiser. La vie est sauvage et mystérieuse.

- Alors je reste avec ma peur de la mort?

- M.G : Voila.....

- Et je m'en fait une amie.... Je peux lui parler?

- M.G : Pourquoi pas, mais surtout, apprenez à rester avec elle.

- Ok, je reste avec elle, et je fais quoi ?

- M.G : Rien !  Apprenez à rester silencieux.

- Pffffff.... Bon, super.
Nous sommes donc deux, moi et ma nouvelle amie, la peur de la mort....

- M.G : Non, pas deux !

- Comment ça ?

- M.G : Dans ce silence, vous n'êtes pas deux, il n'y a plus vous et la peur.

- Il y a quoi ?

- M.G : Il n'y a rien !

- Et donc ce rien ?

- M.G : Il est ce que vous recherchiez sans le savoir......
 Laissez le révéler son parfum....

A noter:
Prochaine rencontre:
Retraite d'automne à Apt en Provence
Samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016
Contact:  lemoinegojo@gmail.com


mercredi 21 septembre 2016

L'intéret de l'investigation du moi.



Question :
Quel est l'intérêt de l'investigation du moi ?
Pourquoi ne pas demeurer simplement en tant que Conscience?

Réponse :
Il faut tout d'abord constater que le sentiment d'être Conscience, n'apparait pas forcément clairement  chez tout le monde.
Ce qui prévaut, bien souvent, même chez les chercheurs spirituels, est la croyance et la sensation d'être un moi séparé.
Concernant les chercheurs spirituels, il est vrai que parfois, au détour d'une méditation, d'une rencontre, d'une retraite, le parfum de la Conscience, spontanément se déploie, incluant toutes choses, se découvrant comme étant notre nature véritable.
Ces instants intemporels, nous laissent comme un parfum d'éternité, de joie, de paix, de non-séparation.
Hélas, les conditionnements sont très puissants, et la plupart du temps, ils auront tôt fait de se refermer sur nous, recréant l'illusion d'un moi séparé, invitant la souffrance.
Ces instants de bonheur, vécus dans le parfum de la Présence, ne nous apparaitrons plus alors que comme une parenthèse, une brèche dans l'ignorance, trop vite refermée.
Il est temps alors, d'investiguer la réalité supposée de ce moi, de cette personne, de cette entité, qui nous semble à nouveau bien réelle.
Seule une profonde investigation, nous permettant de réaliser l'irréalité, la non-existence, d'une entité séparée, d'un moi, permettra aux mâchoires de l'ignorance et de la souffrance de se desserrer, nous laissant à nouveau libre, dans le parfum de la Présence.

dimanche 11 septembre 2016

Retraite d'automne samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016 en Provence dans le Luberon.

 
 
LA VOIE DE LA NON-DUALITE
 
Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience
 
Retraite d'automne, samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016.
 
Le lieu:
En Provence dans le luberon, en pleine nature, au dessus de la petite ville d'Apt.
 
Horaires:
Samedi : A partir de 10h30, toute la journée et soirée.
Dimanche: De 10h à 17h30.
 
Programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle.
 
A noter:
Pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour.
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.
(Attention, ne tardez pas à réserver)
 
Renseignements, inscriptions, écrire:
 
Autres rencontres:
Samedi 17 , dimanche 18 septembre: Rencontre à Paris
A noter: La retraite d'hiver aura lieu du 28 décembre 2016 au 1er janvier 2017.