mardi 2 juin 2020

Retraite d'été du 19 au 23 août 2020.



LA VOIE DE LA NON-DUALITE


Retraite d'été en Provence dans le Luberon

Du 19 au 23 août 2020


Comme chaque année, la retraite d'été, est la principale occasion de rencontre, de découverte et d'approfondissement pour les amoureux de la Voie de la non-dualité.


Le lieu :
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au-dessus de la petite ville d'Apt. 

La retraite débutera le mercredi 19 à 16h30 et se terminera le dimanche 23 vers 17h30.

Au programme :
Méditation, dialogues, approche corporelle.

La retraite inclut : les Satsang et les repas (bio et végétariens).

Hébergement :
Pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour ( campings, hôtels, gîte, chambres d'hôtes).
Nous pouvons vous en indiquer quelques-unes.

Renseignements, inscriptions, écrire : 
lemoinegojo@gmail.com

Attentions:
Le nombre de places est limité, dès que vous êtes décidé, il est prudent de vous inscrire et de réserver votre hébergement.

A noter:
La retraite de printemps modifiée à Apt du 25 au 28 juin 2020.
 

lundi 25 mai 2020

Un bonheur joyeux.


Le chemin s'enfonçait dans la forêt.
C'était une forêt de hêtres, avec de nombreux arbres vénérables, aux troncs impressionnants.
Nous entrâmes dans la forêt comme dans un sanctuaire, et tout à coup, nous étions immergés dans un écrin de verdure.
Les feuillages semblaient nous envelopper et nous recouvrir, d'un vert tendre ou puissant, immobile ou frémissant.
De toutes parts, de nombreux oiseaux chantaient.
Tout le corps et l'esprit, se sentaient rafraîchis et régénérés, par ce bain de verdure.
Il faut marcher doucement, sans faire aucun bruit, tous les sens aiguisés, mais sans effort, sans tension.
On devient très sensible aux diverses nuances des feuillages, au chant des oiseaux, à tous les bruits, aux parfums de terre et de feuilles, à la qualité de l'air, et à cette énergie très particulière de la forêt.
L'esprit est totalement, et naturellement, calme et silencieux. 
Sortant du sous bois, de grandes flaques de pluie reflétaient les nuages, et un arc-en-ciel apparut au loin.
Lors de cette promenade, le personnage, le moi insatiable, bruyant et cruel, avait disparu, et c'était un enchantement, un bonheur joyeux.
Le monde et la civilisation semblaient bien loin, mais on se sentait relié, et tout sentiment de séparation s'évanouissait.
Il commença à pleuvoir doucement, et les gouttes résonnaient sur le chemin, puis crépitaient sur les feuillages qui nous protégeaient.

mardi 12 mai 2020

Retraite de printemps modifiée du 25 au 28 juin 2020.



LA VOIE DE LA NON-DUALITE


Retraite de printemps modifiée

A Apt en Provence dans le Luberon

Du 25 au 28 juin 2020.



Le lieu :
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au-dessus de la petite ville d'Apt.

La retraite débutera le jeudi 25 juin à 16h30 et se terminera le dimanche  28 vers 17h30.
Pour ceux arrivant la veille, il est possible d'assister au Satsang du mercredi soir.

Programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle.

Hébergement :
Pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour ( hôtels, chambres d'hôtes, campings...)
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.

Renseignements, inscriptions, écrire :
lemoinegojo@gmail.com


Autres rencontres :

Retraite d'été à Apt : du 19 au 23 août 2020.


A noter :
Satsang à Apt : les mercredis à 19h, les dimanches à 11h.

Nouvelles vidéos sur Youtube : tapez : le moine Gojo.



 

mardi 5 mai 2020

Rencontres, Satsang, avec le moine Gojo.



RENCONTRES  SATSANG 

Avec le moine Gojo.

A Apt en Provence dans le Luberon.

A partir du mercredi 13 mai 2020, nous vous proposons deux rencontres par semaine.

Le mercredi de 19h à 21h
Le dimanche de 11h à 13h

Au programme:
Méditation puis dialogue, et repas partagé ensuite pour ceux qui le souhaiteront.
Le dimanche parfois : approche corporelle.

Attention : si vous ne venez pas régulièrement, il est prudent d'envoyer un texto ou un mail avant, pour s'assurer que le Satsang du dimanche a bien lieu.


AUTRES RENCONTRES:

La retraite de printemps est reportée du 25 au 28 juin.
Vous en serez informés et vous pourrez vous y inscrire à partir du mercredi 13 mai.

La retraite d'été aura lieu du 19 au 23 août à Apt.
Vous en serez informés fin mai début juin.

A NOTER:
De nouvelles  vidéos sur Youtube. (tapez : le moine Gojo)

Pour tout renseignement, écrire :
lemoinegojo@gmail.com

A bientôt.
 

mardi 28 avril 2020

La vérité intemporelle par delà nos problèmes.



Nous revenons d'une petite balade vespérale.
Doucement, les formes se dénouent dans l'obscurité qui grandit. On entend déjà au loin la plainte lancinante du hibou petit duc, et en arrivant, l'air embaumait le parfum du lilas.
Lors de cette balade, l'esprit était parfaitement tranquille. Non pas forcé à l'être, mais dans une ouverture spontanée et naturelle, en laquelle toute trace de moi était absente.
Cela nous laissait disponible à la beauté, et dans la nuit naissante, un étrange sentiment de complétude se déployait et recouvrait l'immensité de la terre et des cieux.
Chacun d'entre nous, a sans doute parfois ressenti la qualité comme intemporelle de ces instants bénis. Ils viennent à nous spontanément, quand le coeur est ouvert, sans intention, libre de préoccupation. Ils nous fuient dés que nous partons à leur recherche.
Pourtant, étrangement, nous préférons leur tourner le dos, ressassant sans fin nos misérables petits problèmes dans lesquels nous nous complaisons, sans voir que nous invitons ainsi la souffrance dans notre vie.
Dans cette soirée de printemps était la beauté.
Naturellement, les conversations se sont tues et le silence se faisait palpable.
Pourquoi ne sommes-nous pas capables de le voir, de réaliser le sublime de ce silence, et d'abandonner nos petits problèmes insignifiants ?
"Notre esprit", cela n'existe pas.
Il n'y a que "l'esprit", la Conscience, et nous sommes Cela.
Seule notre prétention à être une entité personnelle nous en sépare.
Partant de là, le poison de la séparation se répand, et nous donne à croire et à sentir que nous vivons séparé de tout, de la nature, des autres, de nos ami(e)s, de la terre, des animaux, des nuages...
Nous agitons sans cesse nos problèmes, et comparaisons, jugements, récriminations, s'élèvent sans cesse.
Pourquoi ne parvenons-nous pas à voir que la Conscience seule est ? Que la manifestation est son jeu, parfois plaisant, parfois terrible, mais finalement si peu important ?
Pourquoi ne pouvons-nous être enfin apaisé, laissant la paix, la joie, et l'amour se déployer, comme la nuit paisible et sereine qui nous enveloppe dans la douceur d'un nouveau printemps ?

mardi 21 avril 2020

Coronavirus. La stratégie de la trouille.



La stratégie de la trouille, est semble-t-il, celle qui a été décidée, pour lutter contre le coronavirus.
Elle est au coeur des discours bien-pensants autorisés, quasi unanimes, et relayés en boucle par les médias.
Ensuite, en découlent diverses mesures.
Pouvait-il en être autrement, lorsqu'on considère à quel point la trouille est au coeur de tous nos systèmes, et sous toutes ses formes.
Partout ou presque règne la peur.
Peur de ne pas être bien né, peur de mal grandir, peur d'être discriminé, peur d'échouer, peur de manquer, peur du chômage, peur de la précarité, peur des étrangers, peur de l'insécurité, peur de la police, peur des différences, peur de rater le coche, peur du climat, peur de la guerre, peur de s'ennuyer, peur de la maladie, peur des médecins, peur de vieillir, peur de mourir, etc, etc...
Mais qui a peur ?
Les riches, les pauvres, les jeunes, les vieux, les étrangers, les femmes, les hommes, les travailleurs, les malades, le peuple, les gouvernants, les responsables, les bien-pensants, les religieux, vous, moi, etc, etc...
Alors, face à l'épidémie du moment, comment croyiez-vous que nous allions réagir ?

Le monde se déploie joyeusement au sein de qui nous sommes vraiment.
Il se célèbre, aussi bien via l'ignorance que la connaissance, mais peut-être est-il bien, parfois, de taper sur la table, même si ce n'est qu'une petite tape, sur une petite table, pour affirmer certaines vérités, et dire ce que l'on pense.

La peur est un des poisons majeurs, et des plus mortels, de toute l'humanité.
Il est un tueur de masse, il est terriblement contagieux, et sa source essentielle réside dans l'ignorance.
Tous les systèmes les plus détestables, en ont fait leur allié.

Alors attention !
Non il n'est pas normal de laisser mourir nos anciens, enfermés dans des Ehpad, privés d'amour et de réconfort !
Non il n'est pas acceptable, de ne pouvoir entourer nos proches, surtout en fin de vie, sans pouvoir les accompagner !
Oui le travail c'est important, l'économie c'est essentiel, mais ce ne sont pas les seules valeurs !
Stop aux mesures stupides, qui parfois peuvent créer un éventuel danger, lorsque des gens non protégés, sont trop proches, alors que d'autres habitudes, comme marcher seul le long d'une plage, ou au coeur d'une forêt, ne posent aucun problème !
Attention aux discours convenus et récurrents des bien-pensants, des donneurs de leçons, des gouvernants, des nouveaux gourous de la médecine, au nom de la science, des médias...
Attention aussi à la répression, parfois aveugle et purement formelle, consistant à interdire, parfois sans nuance, juste pour le plaisir d'exercer un pouvoir !

Oui à l'intelligence, non à la peur systématique et exacerbée !
Oui à la prévention, oui au discernement, ils sont véritablement protecteurs.

Bien sûr, ces moments peuvent être une occasion de réfléchir à tout cela.
Les racines de la peur et celles de la sagesse sont avant tout en nous.
Le bonheur en dépend.
Si nous savons le voir, ces épreuves n'auront pas été inutiles.

mercredi 15 avril 2020

Activités printemps été avec le moine Gojo.



LA VOIE DE LA NON-DUALITE.

Suite aux mesures imposées par le gouvernement concernant l'épidémie de coronavirus, un certain nombre de nos activités seront ou risquent d'être impactées.

La rencontre à Paris du 25 et 26 avril est annulée. 

La retraite de printemps du 21 au 24 mai à Apt, en Provence, nous paraît compromise. 
Nous envisageons de la reporter du 25 au 28 juin.
SI TOUTEFOIS CELA EST POSSIBLE !

En effet, pour le moment, les décisions gouvernementales restent floues.
Nous ne pouvons savoir pour l'instant ce qu'il en sera du droit de réunion, des possibilités d'hébergement, des transports, à ces dates.

Nous vous en informerons dés que possible.

Nous vous invitons, si vous le souhaitez, à nous écrire pour nous communiquer votre sentiment, à l'adresse habituelle :
lemoinegojo@gmail.com

Pour les mêmes raisons, nous ne savons pas si le w.e du 12 au 14 juin à Paris pourra être maintenu.
Vous en serez informés dés que les choses seront clarifiées.

La retraite d'été du 19 au 23 août, à Apt, en Provence, dans le Luberon,  est maintenue, et devrait pouvoir avoir lieu sans problème.

Nous espérons à bientôt et vous souhaitons bon courage à tous et à toutes.

Pour nous joindre, écrire:
lemoinegojo@gmail.com


 

mardi 7 avril 2020

La méditation sans méditant, l'action sans acteur.



Question :
Depuis quelques temps, je médite régulièrement. Parfois je me dis :"j'y suis" ou :"ça n'a pas marché", comme si passer par des états différents ne me satisfaisait pas, ou qu'il fallait les nommer.
Aussi, j'ai tendance à me plaindre :"C'est moi qui fait tout le ménage, ou le rangement !"
Qu'en penses-tu ?

Réponse :
Tu me dis méditer régulièrement.
Une tâche de plus alors ?
Passer par tout un tas d'états, ne peut à terme jamais nous satisfaire, car ce à quoi nous aspirons, plus ou moins confusément, n'est justement pas un état.
Inutile de les nommer, ils sont sans importance.
La méditation est cet espace de Conscience que nous sommes, témoin de tout ce qui se déploie en lui, sans qu'il n'existe la moindre trace d'un moi séparé, ou d'un agissant personnel.
L'invitation est de voir que tout surgit spontanément, une pensée, une sensation, une perception, mais aussi une action, comme aller, venir, manger, travailler...
Tout se fait, personne ne fait rien
Dés que cela est vu réellement, se révèle la Présence, ce que tu cherchais, sans pouvoir le trouver, tant que tu croyais être quelqu'un le cherchant, une chercheuse. 
Donc il n'y a aucun problème.
Parfois surgissent des pensées, comme "j'y suis", ou "je n'y suis pas", au sein de qui tu es vraiment.
Parfois surgit l'idée ou l'action de se lever, de partir, toujours sans personne. Et quoiqu'il se passe, la Présence, la Conscience, ou appelle ça comme tu veux, est.
Par la suite, faire le ménage, ranger les courses, surgira, ou pas, en tous cas aussi spontanément et naturellement, que l'idée de méditer, ou non.
Dans la vision-compréhension qu'il n'y a personne, pas d'acteur, "je", n'existe pas. Ce n'est qu'une étiquette.
Parfois, il se peut aussi que "je", ressurgisse, comme pour faire de la résistance.
Mais, confinement oblige, tu as le temps.

mardi 31 mars 2020

Se libérer de la culpabilité, de la confusion, et des tensions.



Question :
Je ressens une forte culpabilité par rapport à ceux qui n'ont rien, moi qui ai tout.
Il y a en moi jugements, émotions. Je voudrais apporter une soupe au mendiant que je croise, mais, impossible.
Comment fluidifier ces tensions, cette sensation d'être un roc ? Que dois-je comprendre ?

Réponse :
Il y a derrière tout cela, l'insensée prétention d'être une personne, un moi, une entité personnelle, ayant bien sûr la capacité d'agir par elle-même, d'être l'agissant.
Nous revendiquons très fort cela, sans en réaliser l'inanité, et nous en payons le prix fort : tensions, souffrances, frustrations, culpabilité...
Un jour peut-être, verrons-nous clairement cette implacable évidence :
Tout cela se produit, mais au coeur de la situation, il n'y a littéralement personne. Ni entité agissante, ni moi séparé pouvant en revendiquer la paternité.
Désolé si cela dérange nos croyances, mais nous pourrons toujours tenter de trouver le moi personnel agissant, ce sera en vain.
En fait, les choses ne font que surgir, et c'est là leur beauté.
La tension, si puissamment ressentie, est cette croyance en un agissant personnel autocentré.
En l'absence de cette croyance, l'énergie se déploie infiniment, avec aisance et fluidité.
Arrogance ou culpabilité, sont toujours les sentiments de quelqu'un se sentant fier ou coupable d'être l'agissant.
Voir qu'il n'en est rien, nous libère de toute prétention, et nous confie à l'univers dans une infinie détente.
Faire ceci, faire cela, ne rien faire, n'est pas entre nos mains.
Fluidifier la sensation corporelle, ne peut se faire réellement que dans la compréhension permettant un abandon joyeux à l'univers, à la vie.
Dans cette absence vécue d'entité personnelle, les tensions peuvent enfin être accueillies, par personne, et se libérer.
Après tout, avant même une soupe, la meilleure chose que nous pouvons offrir au monde, est notre bonheur et notre joie.

mardi 24 mars 2020

Covid19. Confinement: une opportunité ?


Voici pour la plupart d'entre nous, une période bien particulière, dite de confinement.
Pour beaucoup, c'est une interruption totale de tous les aspects de leur vie quotidienne, travail, loisirs, rencontres, famille...
La tranquillité, parfois ennuyeuse de ces jours, nous montre à quel point, nous dépendons des choses et des activités.
Précisément, cette période de confinement fait à certains un cadeau: le temps.
Un temps libre, ouvert, non-obstrué par tout un tas d'occupations et d'obligations habituelles, peut-être au fond pas si nécessaires que cela.
Alors s'il en est ainsi pour vous, profitez-en, un peu contraints et forcés, pour ralentir.
Devenez plus sensibles, plus ouverts, aux petites choses de votre quotidien.
Accueillez-les, mais sans vous focaliser sur elles.
De même pour les pensées qui pourraient avoir tendance à tourner en boucle.
Réservez-vous des moments pour ne rien faire. Juste être, dans une écoute bienveillante de ce qui est, dans sa simplicité.
S'il y a des tensions, ne vous en échappez pas, accueillez-les, et laissez-les se dissoudre.
Tout apparaît en vous.
Vous n'êtes pas confiné dans votre appartement, c'est lui qui apparaît en vous.
Soyez cette Présence, cette Conscience, en laquelle apparaissent, se déploient, disparaissent, pensées, sensations, perceptions.
Prenez le temps.
Laissez un peu de place à l'émergence de la Présence.
Pourquoi ne pas en profiter pour lui réserver quelques moments privilégiés de votre journée? 
Ensuite, vous le verrez, naturellement, ces moments s'étaleront jusqu'à inclure progressivement toute cette journée.
Finalement, vous en viendrez peut-être à chérir ce confinement.
Sans doute alors, prendra-t-il fin...
Bien sûr, d'autres sont dans la tourmente, dans l'action.
Pour eux, l'opportunité est différente, mais il est toujours possible, de voir se déployer en nous la manifestation, tantôt dans le calme, tantôt dans la tempête.

A NOTER: UNE INFO.
Le moine Gojo vous propose des rencontres en direct par skype.
Pour cela, si vous êtes intéressé, envoyez nous un mail, et nous en conviendrons.
lemoinegojo@gmail.com