mardi 22 septembre 2020

La routine de la Voie.

 

Question :

Depuis quelques temps, je m'intéresse à la Voie spirituelle, je participe à des rencontres, des retraites, assez régulièrement, et j'ai l'impression qu'une sorte de nouvelle routine s'installe. Ne devrais-je pas un peu moins y participer ?

 

Réponse :

Fondamentalement, notre vie est routine.

Chaque jour, nous nous réveillons, le soleil se lève, nous nous levons, nous prenons notre petit déjeuner, souvent nous allons travailler, nous déjeunons, et ainsi de suite. Egalement, constamment nous respirons, notre coeur bat...

Tout cela peut sembler être une routine, surtout si nous le considérons à travers le prisme du mental conditionné, du moi et de la mémoire, perdant ainsi toute fraicheur. 

La Voie ne consiste pas à bouleverser notre agenda, pour quelques nouvelles activités extravagantes, même si cela est parfois possible et sympathique. Elle consiste à réaliser profondément qu'au centre de cette vie, il n'y a pas de moi personnel.

Elle consiste à se relier à la réalité toujours présente, à laisser infuser la Présence-Consciente au coeur de notre quotidien qu'elle finira par imprégner et auréoler de beauté, de paix et de joie.

Alors pour cela, méditation, Satsang, retraites, sont de très belles et profondes routines, qui dans la fraicheur de la Présence sont sans cesse renouvelées.

L'invitation n'est certainement pas de s'en éloigner, mais au contraire, si nous en ressentons l'attrait, d'y plonger toujours plus profondément avec joie, en délaissant les pensées négatives et précisément routinières, qui nourrissant nos doutes, nous en éloignent apparemment. 

mardi 15 septembre 2020

Comment l'expérience de la Présence peut-elle devenir permanente ?

 

Question :

Comment l'expérience de la Présence peut-elle devenir permanente dans notre vie ?

 

Réponse :

Jadis, dans la tradition chrétienne, un homme était allé voir un père spirituel, pour l'interroger sur ce que signifiait être réellement chrétien. Celui-ci avait répondu qu'il s'agissait de réaliser en soi l'expérience du Christ vivant et que pour cela l'oraison était la Voie.

Il avait suggéré au départ, un minimum de deux heures d'oraison quotidiennes, et  pour son visiteur, stupéfait d'une telle exigence, il avait ajouté : "Mais deux heures qui ne deviendraient pas progressivement vingt quatre heures par jour, cela n'aurait que peu de sens."

De même, Ramana Maharshi, interrogé sur la durée de la méditation ou de l'investigation intérieure répondait:

"Les questions de temps, de durée, ne concernent que les débutants. Se relier à la Présence, au Soi, doit devenir comme un courant continue dans notre vie."

Il en est bien ainsi. Une fois passés les premiers temps et les bases de la compréhension, notre reliance et notre abandon à la Présence devraient être continues.

Comment cela est-il possible ? 

En acceptant l'invitation du Soi ou de la Présence, à chaque fois qu'elle nous vient.

Qu'est-ce que cela veut dire ?

A chaque fois que le sentiment ou même la pensée de la Présence, de la Conscience, du Soi, du Divin, nous vient, c'est l'invitation à nous y abandonner.

Une forme d'invitation particulière, est celle à travers ceux qui nourrissent des pensées négatives à ce sujet. Par exemple : " cette histoire de Présence-Consciente m'ennuie, je n'y comprends rien, je hais tout cela."

A chaque fois que se déploient ce genre de pensées en nous, la réalité est qu'il s'agit d'une façon, paradoxale certes, de s'en souvenir.

La suggestion serait alors :

Abandonnez-vous à ce courant, tout en laissant se dissoudre les pensées particulières et négatives qui l'accompagnent.

Ne restera plus alors que Cela, et Cela est à la fois le chemin et le but.

 

 

mardi 1 septembre 2020

Retraite d'automne du 23 au 25 octobre 2020.

 

 LA VOIE DE LA NON-DUALITE


Retraite d'automne du 23 au 25 octobre 2020


En Provence dans le Luberon.


Le lieu :

En pleine nature en Provence dans le Luberon, au-dessus de la petite ville d'Apt.

 

Horaires :

La retraite débutera le vendredi 23 octobre à 10h30                   elle se terminera le dimanche 25 vers 17h.

 

A noter :

Jeudi 22 octobre à 20h, satsang exceptionnel à Cadenet ( à 30mn d'Apt) organisé par l'association la fontaine de l'aube.

Contactez-nous si vous souhaitez aussi y participer.

 

Programme :

Méditation, dialogues, approche corporelle.     

 

Repas :

Pas de repas formellement organisé. Chacun amène quelque chose pour les 5 repas et on partage.                                     Possible sinon de prendre ses repas en ville ( 2,5 km)

 

Hébergement :

Pas d'hébergement sur place mais de nombreuses possibilités existent tout autour. Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.

 

Renseignements, inscriptions, écrire:

lemoinegojo@gmail.com

 

Autres  rencontres:

Samedi 3 et dimanche 4 octobre: rencontre à Paris

Contact: michele.muller8@gmail.com

 

Jeudi 22 octobre à 20h : rencontre à Cadenet  ( voir le site de la fontaine de l'aube)    

 

Retraite d'hiver à Apt : du 30 décembre au 3 janvier 2021.

 

Satsang à Apt : 

Les mercredis à 19h et les dimanches à 11h  

mardi 25 août 2020

Méditation : une promenade matinale.

 

Il faisait frais dans le petit bois ce matin.

Le soleil sur les feuillages brillants, projetait toutes sortes d'ombres sur le chemin.

Une activité discrète mais intense régnait. Toutes sortes d'oiseaux, parfois dérangés à notre passage, des papillons, voletant de-ci de-là, le vrombissement d'un bourdon...

Une à une, nos pensées s'éteignirent.

Un silence, un espace, se fit, comme une globalité, libre du moi, et dans cet espace, toutes choses dansaient, le ciel intensément bleu, la lumière, les ombres sur le chemin, les oiseaux et le papillon, avec une saisissante netteté et intensité, célébrant la beauté.

Puis, d'abord hésitante, une cigale plus audacieuse ou plus pressée que les autres, commença à s'exercer, et bientôt tout le bois fut empli d'une cacophonie qui recouvrait tous les autres sons. 

Nous sortîmes du bois.

Devant nous s'étendait une vaste mer violette, embaumant la lavande.

Un immense bourdonnement emplissait tout l'espace.

 

A noter :

Rencontre à Paris : 3 et 4 octobre

Retraite d'automne : du 23 au 25 octobre plus satsang à Cadenet le 22 au soir.

Retraite d'hiver : du 30 décembre au 3 janvier. 

Satsang à Apt : Tous les mercredis à 19h, tous les dimanche à 11h. 

dimanche 16 août 2020

Retraite d'été.

 

 La suggestion essentielle n'est pas de faire, de s'efforcer, de pratiquer, mais plutôt de se laisser faire, de s'abandonner, de disparaitre.

Insensiblement, la Présence se révèle, se déploie, nous enveloppe, nous imprègne. Pas seulement dans les moments formels de méditation, de satsang, mais souvent au détour des instants les plus banals de la vie quotidienne que nous partageons lors de la retraite.

En cela, la retraite d'été est la période privilégiée pour se réunir avec nos ami(e)s de la Voie, pour découvrir et approfondir la beauté de l'approche non-duelle.

 

A noter, rencontres à venir :

Retraite d'été en Provence dans le Luberon : du 19 au 23 août.

Rencontre à Paris 3 et 4 octobre.

Retraite d'automne : du 23 au 25 octobre.

vendredi 7 août 2020

Etre Conscience.

 

Les mots sont toujours faux. Ils ne sont par définition pas des outils vraiment adaptés, pour exprimer l'inexprimable. Il ne sont que des pointeurs. Soit ils nous percutent, soit nous pouvons les oublier.

Une fois cette précaution prise, nous pouvons les utiliser librement.

Connecte-toi, relie-toi à la Présence.

Qu'est-ce que cela veut dire ?

Soit tu te sais, tu te sens être cette Présence, et tu t'abandonnes joyeusement à son parfum.

Soit tu constates, tu réalises qu'il n'y a personne, pas de moi, pour faire quoi que ce soit.

Apprends à être cette Présence, en l'absence d'objet, ça peut être la méditation, mais aussi en la présence des objets, au sein même de l'activité.

Au début, souvent tu l'oublies, tu es captivé, emporté par les choses, et puis tu te souviens, tu découvres cette sorte de geste intérieur qui te reconnecte.

Tu n'as aucun effort à faire.

L'important est de réaliser que c'est la Présence qui se rappelle à toi, qui s'impose, qui t'enveloppe. Abandonne-toi.

Nous n'avons pas à créer la Conscience. Elle est toujours là, pure Présence. Aucun effort ne peut, ni nous en rapprocher, ni nous en éloigner. Simplement, nous pouvons amener les choses, sciemment à la Conscience.

Nous respirons et nous constatons : la respiration apparait à la Conscience.

Nous voyons, nous écoutons, nous touchons, et ce qui est ainsi vu, écouté, touché, apparait à la Conscience. Nous pensons, et nous constatons que cette pensée se déploie dans la Conscience.

C'est ainsi que tout ce qui est perçu peut nous ramener à sa Source.

Les choses vont et viennent sans fin. 

La Conscience est.


 

mardi 28 juillet 2020

Abscence du moi et ouverture du coeur.



Question :
Que signifie "voir qu'il n'y a personne" et l'ouverture du coeur ?

Réponse :
Voir qu'il n'y a personne, autrement dit, pas de moi, n'est pas une pratique.
Pour une pratique, il faut toujours au préalable, fabriquer un pratiquant.
C'est juste une suggestion.
Regarde !
Il y a des perceptions, les arbres, le ciel, la rumeur de la ville.
Il y a des sensations, et toutes sortes de pensées.
Tout cela surgit n'est ce pas ?
Et au centre, là ou devrait se tenir "moi", celui à qui, ou pour qui cela surgit....
Rien, personne.
Sensation d'espace, libre, ouvert, sans limite....
Présence-Consciente.
Et tu es Cela.
En Cela, tout apparait, se déploie, se libère.
L'ouverture du coeur,
c'est une douceur, une chaleur, une paix.
C'est une joie, une expansion, un sentiment.
C'est une sensation, une vibration...
C'est quelque chose et pas grand chose.
C'est et ce n'est pas.
Cela vient comme un souffle, un murmure, ou une tempête.
Sois écoute, sans intention.
Accepte de laisser derrière toi les vielles choses du passé,
pensées, tensions, peurs...
Sois l'ouverture même.


Prochainement:
Nouvelles vidéos sur la chaîne Youtube du moine Gojo.
 

mardi 14 juillet 2020

Retraite d'été du 19 au 23 août 2020



LA VOIE DE LA NON-DUALITE


Retraite d'été en Provence dans le Luberon

du 19 au 23 août 2020.


La retraite d'été est pour nous le principal évènement de l'année. Elle est pour tous les amoureux de la Voie l'occasion privilégiée de découvrir ou d'approfondir l'approche non-duelle.


Le lieu :
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au-dessus de la petite ville d'Apt.
La retraite débutera le mercredi 19 à 16h30 et se terminera le dimanche 23 vers 17h30.


Au programme :
Méditation, dialogues, approche corporelle.

La retraite inclut : les satsangs et les repas (bio et végétariens).



Hébergement :
Pas d'hébergement sur place mais de nombreuses possibilités existent tout autour (campings, gîtes, chambres d'hôtes, hôtels...). Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.


Attention :
Le nombre de places est limité.
Il est prudent de vous inscrire et de réserver rapidement votre hébergement.


Renseignements, inscriptions, écrire :
lemoinegojo@gmail.com



A bientôt....
    
       

mardi 7 juillet 2020

Le petit chat est mort.


Le petit chat est mort.
Une boule de poils, de douceur et d'amour.
Il était espiègle, joueur, malicieux. Il aimait courir, chasser, se prélasser, se blottir, et dormir.
Par sa joie et son enthousiasme, il enchantait tous ceux qui le regardaient vivre.
Il est mort, on ne sait de quoi, simplement et innocemment. 
Quelques spasmes, et ce qui l'instant d'avant semblait incarner le bonheur, n'était plus qu'un corps sans vie. 
Nous étions triste, certes, mais cette mort, dans sa simplicité dépourvue de drame, nous laissait étrangement recueilli.
Nous autres humains, nous complaisons tellement dans la dramaturgie de la mort, l'entourant de mystère, d'apparat et de non-dit.
L'idée de notre finitude nous terrorise tellement, nous poussant dans toutes sortes de croyances et d'imaginaires saugrenus.
La mort du petit chat, si simple et facile, nous laissait silencieux et déconcerté.
En fait cette mort, malgré son caractère implacable et définitif, n'était tout simplement pas séparée de la vie.

mardi 30 juin 2020

Je veux du concret !


Question :
Je ne m'intéresse plus tellement à la non-dualité. Je préfère les choses plus tangibles, comme le corps, les relations, le développement personnel, je veux du concret ! N'ai-je pas raison ?

Réponse :
Il y a dans cette question une certaine confusion.
D'abord une chose est à réaliser : tout le monde s'intéresse à la non-dualité, et à elle seule.
Tout le monde ne souhaite-t-il pas l'unité, l'harmonie, avec soi-même, avec le monde, avec les autres ?
Tout le monde n'est-il pas en quête du bonheur, en amour, dans ses activités, ses relations ?
N'aspirons nous pas à nous libérer de la sensation et du sentiment de séparation ?
Aussi, lorsque vous dîtes ne plus vous intéresser à la non-dualité, je pense plutôt que vous parlez des différentes Voies véhiculant cette approche.
Il est vrai que l'approche non-duelle est certes directe, mais aussi abrupte, et cela ne convient pas à tout le monde.
Vous dîtes rechercher des "choses" plus concrètes, mais il n'est rien de plus concret que la non-dualité, rien de plus concret que l'être, ce que nous sommes vraiment, la Conscience ou le Soi.
Tous le reste est incertain.
Le corps par exemple est impermanent, sa durée de vie limitée.
Fonder son bonheur sur les objets en ignorant l'être, est à coup sûr inviter tôt ou tard désillusion et souffrance.
Voyez-le.
Je vous souhaite de réaliser votre nature véritable, essentielle, au-delà des apparences, et de découvrir pour cela l'approche qui vous conviendra le mieux.