mercredi 17 juillet 2019

Retraite d'été du 21 au 25 aout 2019.



LA VOIE DE LA NON-DUALITE

Retraite d'été en Provence dans le Luberon

Du 21 au 25 aout 2019.


Les dates:
La retraite débutera le mercredi 21 aout à 16h30.
Elle se terminera le dimanche 25 aout vers 17h30.

Le lieu:
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt.

Le programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle.

Repas:
Ils sont bio et végétariens.

Hébergement:
Il n'y a pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour.
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.

Attention:
Il ne reste plus que quelques places.
Si vous souhaitez venir, il est prudent de vous inscrire rapidement et de réserver votre hébergement.

Renseignements, inscriptions, écrire:
lemoinegojo@gmail.com

A noter:
Retraite d'automne 1er, 2 et 3 novembre à Apt.
 

mercredi 10 juillet 2019

Les tensions.



Question :
Faut il laisser faire les tensions?

Réponse :
Il convient de laisser leur liberté aux tensions, sans aller les chercher, et s'en vouloir non plus s'en débarasser.
D'ailleurs, celui qui voudrait faire cela, n'est lui même qu'une tension.
C'est ainsi que les tensions, sciemment accueillies, au sein de la Présence-Consciente, en l'absence de toute activité du moi, peuvent naturellement apparaitre, puis se libérer, sans laisser de trace.
En aucun cas, il n'est question d'être victime ou complice des tensions. 

A noter:
Retraite d'été du 21 au 25 aout 2019 en Provence.
Il ne reste plus que quelques places. 

lundi 1 juillet 2019

Voie spirituelle et relation amoureuse.



Question :
Par crainte, je me suis gardé de parler de toi et de la Voie à ma nouvelle amie, devinant qu'elle trouverait tout cela inquiétant.
Pour la même raison, sachant en plus qu'elle sera en vacances à ces moments là, je ne m'étais pas inscrit à la retraite d'été.
Mais je m'interroge....?

Réponse :
Dans la perspective d'une nouvelle relation amoureuse, il faut bien distinguer pour simplifier, deux cas.
Soit il s'agit clairement d'une relation éphémère, destinée à s'éclater et à partager quelques bons moments, mais sans lendemain, auquel cas, la profondeur du partage, peut sur certains plans rester très superficielle.
Soit il semble que cette partenaire pourrait être la bonne. Il se pourrait qu'on envisage de faire un bout de chemin ensemble, peut être même sa vie.
Dans ce cas, et s'il y a apparemment de l'amour entre les deux, la qualité et la profondeur de l'échange et du partage sont très importants.
Comment pourrais-tu envisager sereinement, une relation d'amour avec quelqu'un, à qui tu cacherais un des aspects primordial de ta vie?
Si il y a amour véritable, l'autre doit pouvoir tout entendre, et t'accepter tel que tu es.
Sinon, les problèmes ne tarderont pas à arriver.
Pour les amoureux de la Voie, un autre point est essentiel.
Si tu envisages réellement, de faire ta vie avec quelqu'un, il est fondamental de s'assurer que l'autre comprend ta démarche, ta pratique, ta foi, ton amour pour la vérité, et n'y fera pas obstacle.
Plus encore, l'idéal est que ta future moitié et toi, partagiez tout cela.
Le couple dans ce cas, peut être une aide puissante sur la Voie.

Concernant n'importe laquelle de ces relations, la retraite d'été durant 5 jours, cela en laisse 360 autres pour partir en vacances.
Cela devrait donc pouvoir se faire.

mercredi 26 juin 2019

La Présence-Consciente est elle impermanente ?



Question :
La Présence -Consciente aussi est impermanente, non?

Réponse :
L'impermanence est une des lois essentielles concernant les objets, les choses, autrement dit, ce qui est perçu, y compris le corps-mental.
La Conscience n'est pas un objet.
Elle est ce qui perçoit, ce en quoi toutes choses apparaissent, disparaissent, sont perçues.
Ce en quoi se déploie l'impermanence.

mardi 18 juin 2019

Qui choisit ?



Question :
La Conscience est impersonnelle, donc ne semble pas être à l'origine des actions.
Sachant qu'il n'y a personne, qui donne l'impulsion à nos actions ?

Réponse :
Les choses sont finalement assez simples.
Il y a deux possibilités.
Soit le fonctionnement du corps- mental est personnel.
Cela suppose, qu'au centre de nous même, existe, caché on se demande bien où, une entité séparée, un moi ou un je personnel, dépositaire des pouvoirs essentiels; à savoir: 
être ce qui perçoit, ce qui comprend, et ce ce qui agit.
Notons que cette croyance, pourtant saugrenue, est partagée par une immense majorité de gens, bénéficiant ainsi de la puissance de conditionnements millénaires, ainsi que de la force du nombre.
Il est pourtant clair, que les croyances d'une majorité de couillons, ne suffisent pas à faire une vérité.
Soit cette entité personnelle, n'existe tout simplement pas.
Elle ne peut donc être, ni ce qui perçoit, ni ce qui comprend, ni ce qui agit.
Et pourtant, n'est-ce pas, il y a bien perception, compréhension, et action.
En l'absence de moi personnel, et malgré les apparences, les choses ne peuvent donc être qu'impersonnelles.
Percevoir, comprendre, agir, est bien dans ce cas l'activité de la totalité.
Ici nous l'appelons la Conscience.
Voila, entre ces deux possibilités, choisissez votre camp.
Mais finalement, qui choisit ?

mardi 11 juin 2019

Etre regard.



Question :
A propos d'une de vos vidéos, certains enseignants invitent à se tourner vers la Conscience.
"Regardez Ce qui regarde." Je sens là une duamlité entre le monde et ce qui regarde.
Cela me parait moins naturel que d'accepter simplement ce qui est tel que c'est.
Pouvez vous m'éclairer?

Réponse :
D'abord une petite précision.
Dans les vidéos du moine Gojo, il n'est pas question, je crois, de regarder ce qui regarde.
Juste être ce qui regarde.
Et c'est très différent, car en effet, il n'y a personne pour regarder.
Vous avez raison, toutes les approches ne sont pas semblables, et certaines semblent parfois un peu bancales, même si dans le registre des "moyens habiles", tout est possible, y compris de dire une chose et son contraire.
Etre quelqu'un regardant ce qui regarde, introduit en effet une dualité, et participe de maintenir le personnage (le regardant).
La compréhension, finalement tellement simple, est qu'il y a regard, mais personne pour regarder.
Juste les choses vues, perçues; pensées, sensations, perceptions, sans personne, sans regardant.
C'est ainsi que se révèle la Conscience, Ce que nous sommes vraiment.

mercredi 5 juin 2019

Laisser ouverte la fenêtre du coeur.



La fenêtre du salon était ouverte sur le jardin.
Oubliés les meubles vieillots, l'odeur du parquet ciré et les regards sévères des ancêtres dans leurs cadres.
La fenêtre était ouverte, l'ait était doux, empli du parfum des fleurs, de chants d'oiseaux et de bourdonnements.
On aurait dit que les grands arbres, voulaient rentrer pour nous rejoindre.
C'était un foisonnement de verts exubérants, du plus tendre au plus sombre, avec en arrière plan un grand marronnier couvert de fleurs blanches.
De même, apprenez à laisser ouverte la fenêtre de votre coeur, et tout y viendra, se déployant et se libérant en vous, pour célébrer la joie et la beauté.

mardi 28 mai 2019

La futilité d'une vie coupée de la beauté.



Ce matin, le ciel est rempli du ballet incessant des hirondelles.
Elles vont, elles viennent, se croisent, s'entrecroisent, se frôlent, sans jamais se toucher.
Et le ciel, également résonne, de leurs cris joyeux.
On entend aussi, le roucoulement très doux de la tourterelle, et le chant énergique d'un petit oiseau, perché au sommet d'un toit.
A nos pieds, dans le jardin, un chat noir, immobile sur la pelouse, guette Dieu sait quoi.
Quelques nuages paressent dans le ciel.
Ils ont déversé pendant la nuit, une pluie bienfaisante, et ce matin, les grands arbres font briller leurs feuillages.
Un peu plus loin, sur la place, vont et viennent toutes sortes de gens.
D'ici, ils paraissent minuscules; pressés, affairés, préoccupés par toutes sortes de choses, au fond si futiles, indifférents à toute cette beauté.
En y réfléchissant un peu, combien nos préoccupations, nos pensées, sont futiles et puériles.
Elles nous enferment et nous condamnent, à ruminer sans cesse les mêmes inepties.
Notre vie et notre personne, auxquelles nous accordons pourtant tant d'importance, une fois coupées de la beauté, deviennent totalement dénuées de joie.
Les hirondelles semblaient avoir décidé de se regrouper en bande, dans une sorte de course poursuite, autour des immeubles.
Dans le jardin, le chat s'était endormi.
Au loin, une cloche sonna.

 

mardi 14 mai 2019

Retraite d'été du 21 au 25 aout 2019.



LA VOIE DE LA NON-DUALITE


Retraite d'été en Provence dans le Luberon.

Du 21 au 25 aout 2019.


La retraite d'été est le moment idéal pour découvrir ou approfondir la Voie de la non-dualité avec le moine Gojo.


Les dates:
La retraite débutera le mercredi 21 aout à 16h30.
Elle se terminera le dimanche 25 aout vers 17h30. 

Le lieu:
En pleine nature, en Provence, dans le Luberon, au dessus de la petite ville d'Apt.

Le programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle.

Les repas:
Ils sont bio et végétariens.

Hébergement:
Il n'y a pas d'hébergement sur place, mais de nombreuses possibilités existent tout autour.
Nous pouvons vous en indiquer quelques unes.

Attention:
Il est prudent de vous inscrire et de réserver rapidement votre hébergement.

Renseignements, inscriptions, écrire:
lemoinegojo@gmail.com

A noter:
Retraite de printemps à Apt:
Du 30 mai au 2 juin.
 

 

mardi 7 mai 2019

Difficultés sur la Voie.



Question :
Il y a tant de chercheurs à qui la compréhension est refusée.
Je me demande s'il m'est déjà arrivé de réaliser dans ma vie la Présence?
Comment distinguer la vraie Présence d'un leurre fabriqué par la personne, d'un vulgaire plaisir dans lequel le moi se complet?
J'ai tendance à penser qu'il est très facile de se duper soi-même.

Réponse :
Je réponds à vos questions point par point.

Premièrement.
 Soyons clair, la compréhension à laquelle vous faites allusion, n'est refusée à personne.
Ce serait comme prétendre qu'au sein de l'océan, certains poissons, n'ont pas droit à l'eau.
La recherche spirituelle n'est pas personnelle. Elle surgit en nous.
Elle est en nous la vérité qui se cherche et se trouve.
Lorsque cette invitation apparait, abandonnez-vous y avec confiance.

Deuxièmement. 
Il arrive à beaucoup de gens de réaliser spontanément la Présence qu'ils sont vraiment. 
Cela est normal, puisque c'est justement ce qu'ils sont.
Souvent, cela survient de façon impromptue, en dehors de tout effort et de toute recherche, et cela laisse comme un parfum subtil, intemporel, au goût ineffable.
L'expérience peut être puissante, ou très douce, passant presque inaperçue.
Il y a un terme philosophique pour désigner cette expérience, libre du personnage qui semble s'être comme absenté du tableau, on appelle cela le numineux.

Troisièmement.
Vous avez raison. Il est je le crains assez fréquent, que certains chercheurs, confondent un état passager, psychosomatiquement  plaisant, avec la Présence.
Alors que peut-on en dire?
Réaliser pleinement la Présence, c'est réaliser l'inexistence d'un moi, d'une entité personnelle et séparée.
Ce n'est en aucun cas un état.
Se focaliser sur tel ou tel état, ou sur les modalités particulières d'une expérience spéciale, c'est comme recevoir un cadeau, et ne s'intéresser qu'au papier d'emballage.