jeudi 31 mars 2011

Ce qui est .

S'il vous plait: restez avec ce qui est.
Le reste est juste une fabrication de la pensée.
Une belle et ingénieuse fabrication, mais une chimère, déconnectée de la réalité, la projection d'un fantasme, l'invention d'un moi tout puissant, heureux ou malheureux, mais finalement tôt ou tard, forcément malheureux.

Ce qui est est simplicité.
Le monde, le corps, les pensées, apparaissent, existent, en l'absence de moi.
Cette absence est pure Conscience.
Le moi est le fardeau fabriqué par la pensée, une croyance héritée de nos ancêtres, de la société....
Libre du moi, la vie s'écoule, légère, sans entrave.
Ma vie n'est pas ma vie; il n'y a pas de moi, ma vie est La vie, une expression de la totalité.

Ne vous perdez pas dans les objets, dans les concepts.
En l'absence de moi, le courant de vie est libéré.
Il en a en fait toujours été ainsi, mais nous l'avions oublié.

Nous sommes cette absence; Conscience, plénitude.
En nous la vie danse sans entrave, et nous sommes la vie.

lundi 28 mars 2011

Seulement Cela .

Je regarde le paysage par la vitre du train.
Le monde défile.
Il y a aussi le corps, confortablement calé dans le fauteuil, parfois quelques pensées vagabondes.
Résumons-nous :
il y a le monde qui défile, le corps tranquille, des pensées.
Y a-t-il autre chose?
Par exemple un penseur, ou un moi, habitant ce corps; une quelconque entité fixe et donc séparée; bref un personnage derrière tout cela; une sorte de contrôleur, maître et observateur de la situation?
La réponse est clairement non n'est-ce pas ?

Et tandis que le train fonce, traversant les campagnes, cette absence de moi devient Présence.
Il ne s'agit pas de "ma" Présence, mais de "La Présence-Conscience".

Sans début ni fin, sans contour ni limite, incluant toutes choses.....
Je suis Cela......Vous aussi .

mercredi 16 mars 2011

Rencontre a Paris : 26 et 27 mars 2011 .

Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.


Rencontre a Paris

Samedi 26 et Dimanche 27 Mars 2011

avec le moine Gojo


Programme:
méditation
approche corporelle
entretiens


Renseignements inscriptions :
ici meme en écrivant dans les commentaires
ou : lemoinegojo@gmail.com

A bientot.

dimanche 13 mars 2011

Libérer la perception .

Il nous faut revenir à la réalité de notre expérience telle qu'elle est.
Nous ne voyons jamais le mental, mais seulement un flot de pensées.
Nous ne ressentons jamais le corps, mais un flot de sensations.
Nous ne percevons jamais le monde, mais un flot de perceptions.

Le mental, le corps, le monde, sont des concepts, des images, mélangées de croyances que nous maintenons plus ou moins fixées tel que nous les avons construites et imaginées.
Ainsi nos perceptions et notre compréhension, basées sur ces images, sont forcément limitées.

Voir qu'il en est ainsi libère la perception en nous dégageant des images et des concepts.
Notre expérience est alors cela: un flot sans cesse changeant de pensées , de sensations, de perceptions, apparaissant, se déployant, et se libérant dans un unique espace.
Cet espace est Conscience.
Il est ce que nous sommes.
Toute chose, apparaissant ainsi à la Conscience, n'est en fait qu'une de ses expressions particulières .

vendredi 11 mars 2011

Le printemps du Soi .

Sur le chemin, beaucoup de chercheurs se découragent.
Ils ont cru qu'il pourraient obtenir cette satisfaction ultime sensée être l'éveil, où tous leurs problèmes seraient résolus.
Ils ont parfois fait des efforts acharnés.
Parfois même, lorsqu'ils entendaient qu'il n'y a pas d'effort à faire, se sont-ils évertués à s'efforcer à l'absence d'effort.
Un jour ils se sentent frustrés, misérables, et ils laissent tout tomber.
(tout, sauf l'idée bien sûr, d'être une personne laissant tout tomber).

En ce moment, le printemps se déploie et partout, sans doute mieux à la campagne, nous pouvons respirer son parfum.
Le parfum de la terre, de la brise, des fleurs au printemps, est délicat.
Il nous enveloppe de sa douceur.
De même parfois nous méditons, nous échangeons, nous prenons du bon temps, nous participons au satsang, à une retraite....
Tout cela juste pour le plaisir; comme nous respirons une de ces fragiles fleurs printanières, doucement, mais avec délectation.

A un moment, sans savoir pourquoi ni comment, nous ressentons cette paix joyeuse et sans cause empreinte de tendresse, et en elle tous nos manques , nos tensions, nos demandes, se dissolvent.

Nous pouvons savourer cette paix, respirer cette joie, dans chaque moment , et célébrer ce nouveau printemps qui se donne à nous sans effort.

lundi 7 mars 2011

Le déploiement de la tendresse.

Lorsque nous voyons et comprenons clairement qu'il n'y a personne, que l'entité séparée à laquelle nous croyions et étions si fortement identifié n'existe tout simplement pas, quelle n'est que pensées et sensations apparaissant et disparaissant en nous;
alors, un espace jusque-là inconnu apparaît, se déploie et enveloppe toutes choses avec une infinie tendresse.
Nous pouvons l'appeler le Soi, la Présence, Conscience, ou la Vie....

Cette entité fictive, le "je" , n'est qu'une pensée, aussi évanescente qu'une goutte de rosée sur l'herbe le matin.
Voyant cela, nous comprenons que toute pensée, toute compréhension, toute action est celle du Soi.
Alors nous quittent les pensées, le stress, les peurs, les jugements, la fatigue, liés à l'attachement à cette ancienne croyance d'être le penseur,l'acteur, le juge.....

mercredi 2 mars 2011

Le jeu de la Conscience.

Le coeur de tout sentiment de manque, de séparation, de tristesse, est toujours la croyance en une entité victime et souffrante.
Les pensées qui apparaissent, par elles-mêmes, ne sont pas problématiques.
Elles s'élèvent en nous, pour se libérer aussitôt et nous quitter.
La croyance en une personne revendiquant le privilège d'être le vrai moi est ce qui nous maintient en esclavage.

Voyez clairement qu'il n'est que le corps et la pensée.
L'entité à laquelle nous croyons pourtant si fort, n'existe tout simplement pas.
Et si vous dites encore: "c'est difficile, je ne comprends pas"; voici simplement de nouvelles pensées, apparaissant.......à personne.
Comme des fleurs de vacuité dans l'espace.
Le monde apparaît, le corps apparaît, les pensées apparaissent, le moi-pensé apparaît, et tout cela est le jeu extraordinaire de la Conscience apparaissant à elle même.

Voir cela clairement nous libère du poids si lourd de se croire être une personne séparée et souffrante.