mercredi 22 juin 2016

Affairisme et quiétude.



Question:
Comment concilier l'affairisme imposé par l'activité professionnelle et la société, et mon aspiration à vivre le moment présent en toute quiétude ?

Réponse:
En fait, il n'y a aucune incompatibilité entre l'affairisme imposé par l'activité professionnelle et l'aspiration à vivre le moment présent en toute quiétude.
C'est la pensée et ses schémas conditionnés qui veulent tout codifier, nous donnant ce sentiment.
La quiétude, n'est jamais celle d'une personne apparemment détendue, il s'agit la d'une fausse quiétude, fatalement menacée.
La quiétude véritable est celle du Soi, ou de la Présence-Consciente, Ce que nous sommes vraiment.
Cette quiétude, cette paix profonde, voit se déployer agitation et affairisme, sans en être affectée.
Tout cela surgit, se déploie et disparait sans cesse.
Parfois nous sommes en pleine action, une autre fois, les pieds en éventail, somnolant au soleil.
Tout cela est l'activité de la Conscience, se déployant au sein de notre indéfectible quiétude.
Il en va de même de notre irritation, parfois, à être trop sollicité ou dérangé.
Lorsque le mouvement est ainsi perçu, comme surgissant en nous, et se déployant dans la Présence, lorsqu'il est vu comme étant l'activité même de la Conscience, une mystérieuse harmonie semble alors comme l'envelopper et le maintenir dans de justes proportions.

De façon plus relative, notre activité devrait plus ou moins se décomposer ainsi:
1: Le temps réservé formellement à la Voie, méditation, satsang, rencontres, retraites, stages...
Il est très important de protéger ce temps la.

2: L'activité professionnelle, dans laquelle il est légitime de s'investir, mais ou nous ne sommes pas obligé d'accepter ou de nous mettre sur le dos des contraintes inutiles et supplémentaires, même pour faire plaisir aux autres, ou leur donner une bonne opinion de nous.

3: Le temps libre, la vie de famille, de couple, champs privilégié de la célébration, ou il est juste également de ne pas se laisser submerger.

Aucun commentaire: