mardi 15 février 2011

L'inexistence du penseur .

Observez ce qui est.
Voyez simplement votre réalité telle qu'elle se présente a vous maintenant.
Il y a le corps, avec diverses sensations qui apparaissent, et cela ne pose généralement pas de probleme.
Il y a les pensées qui vont et viennent sans cesse.
Les pensées par elles meme sont non problématiques.
Elles apparaissent en vous un instant pour se libérer et vous quitter a jamais.
Le probleme est le penseur.
Celui qui s'imagine créateur et propriétaire des pensées.
Celui qui juge sans cesse, qui se projette dans le futur, ou retourne dans le passé, qui imagine toujours une suite a ce qui est, qui cré une histoire, qui se sent séparé, triste et malheureux.

Bien sure, on nous a racompté que puisqu'il y avait des pensées, il y avait forcément un penseur.
On a loué, glorifié, ou au contraire critiqué notre sacro sainte personalité.
Mais quelle est la réalité de tout cela?
Et si ce n'était que croyance?
S'il vous plait, examinez le maintenant.

Autrement dit, le corps apparait, les pensées apparaissent, ce sont des faits.
Mais pouvez vous trouver le penseur, cette fameuse entité entité pensante ou agissante, le "je" ?
Peut etre pouvez vous ressentir cette impression diffuse d'etre une entité "je" d'ou tout émane ?
Ok, voyez cela.

Cette entité est elle autre chose lorsque vous l'observez qu'une sensation (souvent une tension) ; donc le corps, et une autre pensée (la pensée qui vous dit: "c'est moi") ?
Pouvez vous trouver autre chose?
Et si cette entité, le "je", est elle meme une pensée, comment pourrait elle etre le penseur?

Lorsque vous réalisez profondément que cette entité n'existe tout simplement pas, qu'il y a le corps, les pensées, mais pas de penseur; un subtil laché prise se fait.
Tout apparait sans obstacle a la Conscience.
Tout émane d'elle.
Elle est ce que vous etes, sans séparation ni limite.
Voyez le!

Aucun commentaire: