vendredi 18 février 2011

Retraite d'hiver en Provence : 4, 5, 6 mars 2011.

Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.

Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon.
du 4 au 6 mars 2011

avec le moine Gojo.

Au programme:
méditation, approche corporelle, entretiens.

La retraite commence le vendredi 4 a 19heures et se termine le dimanche en fin d'apres midi.
Il est possible de participer aux 3 jours ou moins a votre guise.

Renseignements inscriptions :
ici meme ou par mail: lemoinegojo@gmail.com

A bientot.

mardi 15 février 2011

L'inexistence du penseur .

Observez ce qui est.
Voyez simplement votre réalité telle qu'elle se présente a vous maintenant.
Il y a le corps, avec diverses sensations qui apparaissent, et cela ne pose généralement pas de probleme.
Il y a les pensées qui vont et viennent sans cesse.
Les pensées par elles meme sont non problématiques.
Elles apparaissent en vous un instant pour se libérer et vous quitter a jamais.
Le probleme est le penseur.
Celui qui s'imagine créateur et propriétaire des pensées.
Celui qui juge sans cesse, qui se projette dans le futur, ou retourne dans le passé, qui imagine toujours une suite a ce qui est, qui cré une histoire, qui se sent séparé, triste et malheureux.

Bien sure, on nous a racompté que puisqu'il y avait des pensées, il y avait forcément un penseur.
On a loué, glorifié, ou au contraire critiqué notre sacro sainte personalité.
Mais quelle est la réalité de tout cela?
Et si ce n'était que croyance?
S'il vous plait, examinez le maintenant.

Autrement dit, le corps apparait, les pensées apparaissent, ce sont des faits.
Mais pouvez vous trouver le penseur, cette fameuse entité entité pensante ou agissante, le "je" ?
Peut etre pouvez vous ressentir cette impression diffuse d'etre une entité "je" d'ou tout émane ?
Ok, voyez cela.

Cette entité est elle autre chose lorsque vous l'observez qu'une sensation (souvent une tension) ; donc le corps, et une autre pensée (la pensée qui vous dit: "c'est moi") ?
Pouvez vous trouver autre chose?
Et si cette entité, le "je", est elle meme une pensée, comment pourrait elle etre le penseur?

Lorsque vous réalisez profondément que cette entité n'existe tout simplement pas, qu'il y a le corps, les pensées, mais pas de penseur; un subtil laché prise se fait.
Tout apparait sans obstacle a la Conscience.
Tout émane d'elle.
Elle est ce que vous etes, sans séparation ni limite.
Voyez le!

samedi 12 février 2011

Le Satsang du Soi .

Satsang signifie se rencontrer dans le Soi, dans la Présence.
Il sagit souvent de la réunion de chercheurs spirituels autours d'un maitre.

Finalement, le véritable Satsang se déroule constament en nous meme.
Il est l'offrande naturelle et constante des pensées, du corps, et du monde, a la Présence.

mardi 8 février 2011

Pouvez vous trouver le moi ?

Considérez un instant tranquillement ce que vous etes .
Que trouvez vous?
Il y a le corps, paisible en cet instant, et les pensées, qui vont et viennent.
La croyance implicite selon le sens commun, est qu'il y aurrait derriere tout cela une entité particuliere, le je, ou le moi, décidant et pilotant la vie de ce corps mental.
Pouvez vous trouver ce moi?
Cherchez, disséquez. . .
Il y a toujours le corps, il ya toujours les pensées, qui apparaissent... a personne.
Hors cela, nule trace du fameux objet moi.
Il n'existe tout simplement pas.

Lorsque vous voyez clairement qu'il n'est pas de moi séparé maintenant; vous réalisez qu'il n'y en a jamais eu non plus dans le passé, et qu'il n'y en aurra pas davantage dans le futur.
Comment dans ce cas pourrait on envisager un quelconque agir personnel?

Maintenant, jadis et a jamais, cette vie est celle de la Conscience.
Ses choix apparents sont ceux de la Conscience; il n'existe aucun moi ou je séparé et vous etes Cela....

samedi 5 février 2011

Accueillir toutes choses.

Question :
J'essaie d'accueillir par exemple mes pensées, mais cela ne semble pas produire l'effet escompté.
Pourquoi?
Merci
Marie.


Réponse :
Bonjour Marie.
Il n'y a pas a essayer ni meme a pratiquer quoi que ce soit.
Il n'y a pas non plus a tenter d'atteindre un effet particulier ou un but, qui ne serrait lui meme qu'une pensée, émanation de notre mental conditionné, et cherchant ainsi habilement a le perpétuer.

L'accueil est la Conscience meme, il est inconditionel.
La personne n'a pas la capacité d'accueillir quoi que ce soit, se sentant toujours menacée et séparée.
Voyez simplement qu'il y a accueil, sans personne pour accueillir.

Dans votre tentative, vous reliez l'accueil a une pensée "je" qui se l'approprie et se perpétue ainsi.

Accueillez toutes choses souhaitant apparaitre; sensations, perceptions, et également la pensée "je" qui se colle subreptissement a chaque instant et le revendique recréant ainsi le moi, la personne, le penseur, le pratiquant, "l'accueilleur"...

Ainsi débusquée, cette pensée , le moi, ne peut se maintenir et s'effondre dans la Présence......Qui l'accueille.

vendredi 4 février 2011

La vérité supreme.

Tu demandes la vérité supreme?

Le chant du pécheur
s'éloigne
le long de la rivière

(Wang Wei)