lundi 7 avril 2014

La fin de la recherche .



Question :
Après 16 ans de méditations et de pratiques diverses, j'éprouve le besoin de rester chez moi.
Peut être est ce la fin de la recherche?

Réponse :
16 ans de méditations et de pratiques variées ne sont jamais inutiles. Elles vous amènent exactement la ou elles devaient vous amener.
La tranquillité véritable n'est jamais celle d'une personne, éventuellement temporairement fatiguée.
Elle est celle du Soi, de la Présence, notre véritable chez nous.
La fin de la recherche signifie, réaliser dans une absolue clarté, que le chercheur n'existe pas.
C'est réaliser qu'en fait, rien ne nous manque, que nous sommes déja ce que nous cherchions, la paix, la joie, la Présence....
L'important finalement, est de voir que la vie est un jeu, et de suivre notre bonheur.
Voir que c'est dans chaque instant que ce bonheur se révelle.
Tant qu'existera, enracinée en nous, la croyance d'être une personne séparée, dans le désir et le manque, le chercheur se maintiendra; quelque soit le but apparent de sa quete.
Autrement dit, l'abandon et la dissolution du chercheur, n'est évidemment pas un choix du chercheur lui même.
Il découle simplement de l'évidence de ce que nous ne sommes pas, une personne, et de la réalisation de ce que nous sommes vraiement, le Soi, Conscience.
Exorter quelqu'un de profondément identifié a sa personne a abandonner toute recherche, serait tout simplement un non sens.
Le chercheur n'ayant en aucun cas le choix de l'être ou pas.
Cela dit, participer a une rencontre ou a une retraite, n'est surement pas réservé a des chercheurs spirituels.
C'est aussi, tout simplement, célébrer le bonheur de la Présence, avec nos amis.

Aucun commentaire: