lundi 24 novembre 2014

Un dialogue sur la Conscience, l'extase, la dépression, et la liberté.



Question :
Ce matin, après la méditation, je me sent dans un incroyable état; un mélange de légèreté, de paix, et d'extase.

Réponse:
Ne vous inquiétez pas, ca va passer.

Question :
Mais je ne veux pas que ca passe!

Réponse :
Alors raison de plus, ca va passer encore plus rapidement que prévu.

Question :
???

QUELQUES JOURS PLUS TARD.

Question :
Au secours ! Ce jour, tout semble s'être refermé sur moi. Je sent une angoisse terrible qui m'assaille.

Réponse :
Ne vous inquiétez pas, ca va passer.

Question :
??? Vous répétez toujours la même chose a tout le monde?

Réponse:
Oui, tout le monde est pareil, a des degrés divers, traversé d'états, agréables ou désagréables, qui ne font de toutes facons que passer.
Evidemement, chacun voudrait retenir les moments agréables et vite se débarasser des autres.

Question :
Evidement, que faire d'autre?

Réponse:
Cesser de mettre l'accent sur les états.

Question :
Sur quoi alors?

Réponse :
Sur rien.

Question :
Comment ca?

Réponse :
Une fois réalisé que tous ces états sont passants, l'exitation névrotique s'appaise; tout devient plus fluide.

Question :
Et alors?

Réponse :
Lorsque naturellement nous cessons de mettre l'accent sur tel ou tel état en particulier, jusqu'a même ne plus tellement nous en soucier, se dévoile ce que nous sommes.

Question :
Et concrètement, ca donne quoi?

Réponse :
La Conscience est Ce en quoi apparaissent, vont et viennent, disparaissent, tous ces états.
Elle est Ce que vous êtes, libre de tout ce qui apparait en elle.

Question :
Et comment réaliser cela?

Réponse :
N'en faites pas un état !

Question :
Cette Conscience, finalement, ca ne serai pas quelque chose d'un peu ennuyeux?

Réponse :
La Conscience n'est pas une chose .

Question :
Mais l'ennui ?

Réponse :
Comment la liberté pourrait elle être ennuyeuse ?


Prochaines rencontres:
28, 29, 30 novembre a Paris
du 31 décembre 2014 au 4 janvier 2015: retraite d'hiver en Provence.

lundi 17 novembre 2014

Rencontre a Paris: vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 novembre 2014.



Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.


Rencontre a Paris, vendredi 28, samedi 29, et dimanche 30 novembre 2014.

A l'invitation de l'association  être Présence.

Le vendredi 28 novembre :
Au Forum, 104 rue de Vaugirard (métro St Placide ou Montparnasse)
A 19h45 : Méditation puis dialogue.

Samedi 29 et dimanche 30 novembre :
11 rue Villermé (métro père Lachaise)
De 10h30 a 16h30 : méditation, approche corporelle, dialogue.

Renseignements et inscriptions: sur le site de l'association :
www.etrepresence.org
Vous pouvez aussi contacter directement l'association en écrivant :
etre.presence@gmail.com


Rencontre a suivre:
Retraite d'hiver en Provence dans le Luberon
Du 31 décembre 2014 au 4 janvier 2015.
Renseignements inscriptions, écrire:
lemoinegojo@gmail.com

dimanche 9 novembre 2014

La méditation de pleine Conscience (mindfulness) .



Question :
Que pensez vous de la méditation dite de pleine Conscience, qui se répend de plus en plus ?

Réponse :
A ce propos, plusieurs points sont importants a souligner, sans lesquels cette méditation ne ferait que renforcer l'illusion d'être une personne séparée.
1: La méditation de pleine Conscience utilise, sciemment ou non, une loie fondamentale disant implicitement que les objets apparaissant au sein de la Conscience, ont aussi le pouvoir de la révèler, lorsqu'ils sont percus dans une attitude claire et ouverte.
Cette révèlation de la Conscience est percue comme bien être, paix, joie, et cela fait le succès de cette méditation.

2: Lorsqu'on parle de pleine Conscience, on sous entend parfois, pleine Conscience des objets, mettant ainsi l'accent sur les choses.
Cela est une erreur.
Lorsque l'on considère par exemple, la pleine Conscience de la respiration, ou de l'acte de manger, l'essentiel, n'est pas dans la respiration ou dans l'action de manger, mais dans la Conscience elle même.

3: Au début, il est intéressant d'être simplement conscient des choses qui apparaissent, dans une ouverture naturelle, sans exercer aucune focalisation.
Ensuite, se révèle la Conscience au sein de laquelle sont percus les objets.
Il est important alors, de réaliser que la Conscience n'est pas elle même un objet, mais également est totalement libre des différents objets et perceptions apparaissant en elle.
Par la suite, de plus en plus, la Présence-Consciente, se révèle a nous, avec ou sans objet.
Enfin, il n'est plus nécessaire de passer par les objets et nous nous établissons directement en tant que Conscience, ce que nous sommes.

4: Quoi que nous fassions, la sensation de le faire ou de le pratiquer, aura tendance a renforcer le sentiment d'être une personne, un pratiquant par exemple.
Aussi est il essentiel dès le début, de voir clairement que les choses se font, simplement, naturellement, dans une absence de personnage pour les faire.
La personne, corps-mental, lorsqu'elle apparait, faisant elle même partie du paysage se déployant au sein de la Présence-Consciente.
Voir cela, demande souvent l'aide d'un maitre ou d'un ami spirituel.

lundi 3 novembre 2014

Que faire après un stage ou une retraite ?



Question :
Après une retraite ou un stage, je me sent souvent triste et même un peu abattu d'avoir a retourner a ma vie quotidienne, alors qu'on aimerait que ces moments de joie partagés durant la retraite durent toujours.
Que faire?

Réponse :
Lorsque nous vivons des moments ou se révèlent la paix, la joie, le bonheur, nous avons en effet généralement tendance a vouloir retenir ces instants, souhaitant qu'ils durent toujours.
C'est la se méprendre sur la source véritable de la joie et du bonheur.
Bien sûre, les objets et les circonstances y participent, mais leur source n'est pas en eux.
Les choses et les circonstances sont par nature passantes et impermanentes.
Ne vous en désolé pas et ne cherchez pas a les retenir.
C'est dans la découverte et l'établissement en notre nature véritable, Présence- Consciente, qu'est le bonheur.
Aussi, après une retraite ou un stage, par exemple, laissez passer et oubliez les détails de ces évenements.
Restez simplement, naturellement, établi dans la Présence.
Cette Présence, par nature, ne dépend pas des circonstances qui apparaissent en elle.
Surement, vous verrez alors que les évenements  futurs vous réserveront d'autres merveilleux cadeaux.