jeudi 19 février 2015

Que faire face a l'ennui, la solitude, l'absence de joie....?



Question :
Que faire quand un ennui profond apparait? Que plus rien ne fait vibrer? Quand en dehors du travail, la solitude se fait jour, et que plus aucune activité n'apporte de couleur, de joie, de relief?

Réponse :
Quand un ennui profond apparait, il n'y a pas grand chose d'autre a faire, que de constater l'apparition de cet ennui.
Tous les éléments de cette question, parlent de l'identification a une personne séparée qui s'ennuie, ne vibre plus et se sent seule et terne.
Cet ennui profond, la personne n'en veut pas, et elle saura surement proposer plein de stratégies diverses et variées pour s'en échapper.
Alors, que faire?
Soit vous allez plonger encore une fois dans une de ces nouvelles stratégies, jusqu'à ce qu'elle vous lasse a nouveau....
Soit il est suggéré ici de voir, mais alors réellement de voir profondément, comme on verrait une pièce de monnaie dans la paume de sa main, que le fameux "je", précisément, n'existe pas.
Il n'y a que l'ennui, et pas de je, de moi, pour le ressentir.
Cet ennui se manifeste sous la forme de pensées et de tensions, et en l'absence d'un moi pour le ressentir, il peut enfin être accueilli.
Ce qui l'accueille, n'est pas le moi .
La personne, le moi, est justement cette souffrance qui a besoin d'être accueillie.
C'est cette absence de personnage, qui se révèle être votre véritable Présence.
L'histoire sans fin du je séparé, finira toujours par être celle de l'ennui, de la solitude, de la tristesse.
Découvrez profondément qui vous êtes vraiment.
Soyez Cela, donnez lui la première place, et dans la clarté de la Présence-Consciente, la souffrance liée a la croyance d'être un moi séparé fondra comme neige au soleil.

Finalement, cet ennui profond venait vous dire: " tu n'es pas un objet, cesse de t'identifier a ce que tu n'es pas".
Cet ennui, cette souffrance, liée a l'identification a un moi séparé, beaucoup de chercheurs l'ont ressenti. Il fut souvent le déclencheur de leur quête.

Aucun commentaire: