lundi 12 octobre 2015

Le fondement de l'écologie intérieure.



Le fondement de l'écologie intérieure.
(un article pour la revue 3e millénaire).

Tout d'abord, nous réalisons que nous ne pouvons être le corps-mental, autrement dit, une personne séparée.
Le corps, sous forme de sensations, le mental sous forme de pensées; tout cela est perçu et apparait en nous.
Ensuite, vient la compréhension selon laquelle nous sommes la Conscience qui perçoit toutes choses.
Pas seulement qui perçoit, mais également comprend et agit.
Cette réalisation transforme déjà profondément notre vie.
Vient ensuite la prochaine étape ou nous nous interrogeons:
Cette Conscience que nous sommes, est elle personnelle, ou l'avons nous tous en commun?
Personnelle, signifierait qu'elle est perçue et apparait en nous.
Ce ne serait alors pas le sujet, l'ultime percevant.
Cette possibilité  est donc ainsi écartée.
Impersonnelle, implique que nous partageons tous la même Conscience, qu'en essence, nous sommes tous un.
Certes, les facultés diffèrent. Entre un être humain, un canard, une chauve-souris, un dauphin ou une plante verte, les capacités ne sont pas les mêmes. Mais en tous les êtres, c'est la même Conscience qui perçoit, comprend, agit.
Lorsque apparait en nous la possibilité de cette réalité, l'univers nous renvoie l'écho d'un monde ou tous les êtres par essence sont unité, ou toute vie, ou toutes choses même, se révèlent comme sacrées.
Cette réalisation influencera profondément notre vie.
N'est elle pas le fondement d'une véritable écologie?

Aucun commentaire: