samedi 11 décembre 2010

Les relations.

Question:
Les relations ne sont elles pas un bon moyen de se trouver, de se connaitre, et de réaliser le bonheur?
Merci
Marie.

Réponse:
Ce que nous recherchons a travers les relations, amicales, amoureuses, sexuelles, c'est la fusion; c'est a dire la non séparation, c'est a dire l'amour.
Il est ici confusément pressenti que notre personne, égoiste, séparée, est l'obstacle, et nous aspirons a sa dissolution dans le feu de la relation.
De cela nait notre désir ou meme notre besoin compulsif de relations, de communications de toutes sortes.

Je craind pourtant marie, que nous devrions procéder exactement a l'inverse.
Les relations considérées ainsi restent toujours d'objet a objet.
Sans doute parfois, lors de brefs instants privilégiés, le voile de la séparation semble se déchirer, mais pour se reconstituer bien vite, plus opaque encore.

Nous sommes la source marie, est c'est la que nous devons résoudre le probleme.
Constater, réaliser, comprendre que nous ne sommes pas seulement cette personne séparée que nous croyons etre.
Cette personne, corps-mental, apparait plutot en nous , et nous sommes cet espace, pure Présence, cette Conscience qui l'accueille.

Lorsque nous le voyons clairement, nous reste a réaliser que cette Conscience que nous sommes n'est pas personnelle.
Elle est ce que nous partageons tous, ce que nous sommes tous.
Ma Conscience est ta Conscience.
Le moi, le toi, sont juste des concepts apparaissant en elle.
Alors ou pourrait il susister un quelconque sentiment de séparation?
La Conscience que je suis se reconnait en vous sans séparation.
N'est ce pas le fondement meme de l'amour?

Lorsque vous réalisez cela profondement, tout désir compulsif vous quitte, nottament celui de relations a tout prix et en meme temps,les obstacles a une relation harmonieuse (toujours liés a la personne) se dissolevent.

Lorsque vous etes ainsi, sans demande, libre de tout besoin, dans cette tranquille et joyeuse ouverture a Cela, tout devient célébration; les relations également.

Aucun commentaire: