mercredi 21 mars 2012

La transmission silencieuse.

Le soir après la méditation, quand tout semblait dormir déja, alors que le silence profond de la nuit retentissait du chant des grillons et de l'appel lointain des chouettes,il venait se réfugier dans la petite bibliothèque, feuilletant quelques ouvrages, mais en fait, surtout, attendant le maitre, qui logeant tout près, immanquablement, allait passer par la, avant de regagner ses appartements.
Et cela se produisait.
Le maitre entrait, il s'assayait, échangeait quelques mots, puis le silence les enveloppait a nouveau de sa présence si profonde et vibrante.
Le silence du maitre, mais ce n'était plus qu'un mot dans ces moments la, le silence du disciple, mais y avait il encore un disciple, le silence si profond de la nuit, tous ces silences, n'étaient plus qu'un seul silence, celui de la Présence.

Sur le net, de nos jours, s'étalent de nombreux enseignements, pouvant nous inspirer, nous guider, et permettre que s'approfondisse notre compréhension.
Pourtant, la réalite de la Présence ne peut vraiement s'épanouir que lors de la rencontre, coeur a coeur, ou l'essentiel se partage, sans plus aucune barrière ni sentiment de séparation.

C'est bien cela qui se produisait, lors de ces instants bénis au coeur de la nuit, si douce.
Il regagnait sa chambre, dans le noir, a taton, par le sentier parfois incertain, l'esprit paisible, le coeur dilaté.
Le chant des insectes, l'appel d'un animal au loin, la brise parfumée, tout célébrait ce silence.

1 commentaire:

Marie Surya a dit…

Oui , c'est une Célébration Silencieuse,
où le Sacré nous enveloppe de sa douceur, comme une caresse tendre qui dit: " Laisse-toi faire , laisse-toi toucher "