lundi 13 mai 2013

Résoudre véritablement les problèmes .

Question :
Vous dites que le désir de faire quelque chose a propos d'un problème ou d'une insatisfaction vient de cette dernière et la perpétue, pouvez vous préciser?

Réponse :
Le problème essentiel dans notre vie, est la croyance que nous entretenons d'être un moi séparé.
A partir de la, nos fonctionements, nos désirs, nos peurs, ont pour but de maintenir cette croyance, parfois de facon subtile.
Prenons par exemple une peur.
Lorsqu'une peur apparait en nous, toute action pour la repousser, la maitriser ou la controler, vient de la peur elle même. (d'ailleur, en l'abscence de la peur, ces actions serraient également abscentes)
Même si au début le problème semble s'appaiser quelque peu, cette activité liée a la peur, ne ferra finalement que la perpétuer, l'ajourner, ou la déplacer en la modifiant quelque peu.
Chercher a controler la peur, quelqu'en soit la facon, est l'activité même de la peur sous une autre forme, qui cherche ainsi a se maintenir.
Jamais ce qui trouve sa source dans la peur ou un autre problème ne nous en libérera!
Généralement pourtant, face aux difficultés, nous nous acharnons a essayer diverses méthodes pour les résoudre, n'hésitant pas a en changer, sans pour autant jamais trouver la paix.
Comprendre cela est essentiel, car croire que nous pourrions résoudre un problème en le controlant ou en le maitrisant est ce qui nous empeche de l'accueillir réellement.
Lorsque nous réalisons avec une grande clarté que toutes nos tentatives, pour ou contre, étaient des manifestations du problème lui même, alors, elles peuvent enfin nous quitter, sans effort.
Que se passe t il alors ?
Pour la premiere fois, en l'abscence de toute activité du moi, le problème peut etre réellement accueilli.
Accueillez ainsi inconditionellement la peur, le désir, la colère....
Laissez les se déployer en vous.
Lorsqu'il n'est plus alimenté par les stratégies de la personne, sans échapatoire, le problème se consume alors de sa propre énergie, et c'est ainsi qu'a un certain moment, il disparait, pour ne plus revenir.
En résumé:
Acceptez le problème.
Comprenez le.
Accueillez le inconditionellement.
Laissez le se libérer avec toutes les tensions qui le composent.
Puis s'il y a quelque chose a faire, faites le.

Aucun commentaire: