jeudi 30 juin 2011

Laisser le mental a sa place .

Lorsque la Conscience se dévoile, face a la douce et tranquille splendeur de la Présence ,le mental, en serviteur zélé, bien qu'un moment décontenancé et ébranlé dans ses certitudes face a ce qui le dépasse, a tot fait de reproposer ses services.
Comment maintenir cet état ?
Comment le stabiliser?
Comment le retrouver?
Que faut il faire?
Et bien sure, vient avec le désir de le garder, la peur de le perdre.

La Conscience n'a que faire de ce valet servil qui se débat en elle en prétendant etre au commande.
Pourtant, fasciné par ces gesticulations, nous cédons a ces attermoiments et tremblant de désir ou de peur, nous plongeons dans toutes sortes de pratiques, de croyances, perpétuant ainsi le moi que nous remettons sur un piédestal .

S'il vous plait, ne vous trompez pas.
Laissez le mental a sa place, celle d'un serviteur; utile certes, mais ne le laissez pas devenir le maitre.
Ainsi démasqué, il cessera d'etre un probleme .

Aucun commentaire: